Vivre en harmonie avec le milieu ou se protéger avec des armes chimiques

Le “Roundup” défraye beaucoup la chronique en ce moment. C’est un désherbant et un pesticide aussi utilisé dans l’agriculture conventionnelle. Des études statistiques montrent qu’il aurait une relation dans la monté de l’intolérance au gluten chez l’humain.

Je dois avouer qu’il y a dix ans, je l’ai utilisé en Australie pour tuer la lantana qui avait recouvert la moitié de mon terrain. Cette petite plante inoffensive en Amérique du Sud, se comporte comme un alien sur la terre australe, mettant en danger toutes les autres espèces natives. En agissant comme cela, je n’ai fait qu’empoisonner tout l’écosystème créé par la lantana : j’ai retrouvé un serpent mort devant mon escalier (afin que je comprenne mon ignorance) qui avait mangé des baies ou un oiseau qui s’en était gavé… De plus la nouvelle génération de la lantana acquiert une immunisation naturelle contre le poison. Ce qui veut dire qu’elle résiste ensuite et qu’il faudra ajouter d’autres poisons pour en venir à bout… c’est sans fin jusqu’au désastre final… !

 
Vivre en harmonie avec le milieu ou se protéger avec des armes chimiques
 

Parallèlement, la médecine pasteurienne qui a peur des bactéries et des virus, leur a déclaré la guerre avec des vaccins et autres antibiotiques (pas les virus). Les vaccins de mon point de vue ne servent qu’à empoisonner les gens et à nous rassurer de nos peurs. Quand aux antibiotiques donnés abusivement, ils ont provoqué des résistances chez les microbes, car dans ce monde personne n’a envie de mourir. Ainsi, pour un germe de deuxième génération, un antibiotique à plus large spectre ou une association sera nécessaire pour l’annihiler. L’escalade continue, car les germes deviennent de plus en plus virulent et les antibiotiques plus puissants. C’est sans fin jusqu’au désastre final… !

Quand vous achetez une boite d’appâts pour cafards et autres insectes, ça marche au début. Puis, la deuxième génération ne semble pas du tout incommodée et dévore le poison. Un mécanisme de mutation s’est mis en place pour assurer la survie de l’espèce. Là, aussi, c’est sans fin… jusqu’à ce que le poison devienne nocif pour les humains, ce qui est un peu raide…

La France possède une armée de métier et une force de dissuasion nucléaire pour protéger les peuples de la planète et nous protéger aussi contre une éventuelle invasion des armées du général Ocazou. La France est un collectif peureux qui vend des armes aux nations du monde pour les protéger d’éventuels agresseurs. Comme personne n’a envie de mourir sous la menace, alors c’est la course à l’armement en plaidant la clause de l’autodéfense… c’est le règne des pseudo-démocraties… jusqu’au désastre final !

Tant qu’on se bat contre quelque chose ou quelqu’un, on ne fait que le renforcer. La paix est l’absence de guerre, un point c’est tout.

Voila autant de sujets que nous pouvons débattre avec nos futurs élus locaux en ces périodes d’élections municipales qui approchent. Le changement commence à la base et la base, c’est nous. S’affirmer et dire sa vérité, c’est être dans l’amour de soi.

Voulons nous un changement aligné sur l’harmonie des lois universelles : respect de la planète et des autres, partage équitable des richesses et de l’espace de vie, coopération et amour de l’aventure dans l’inconnu. Ou bien voulons nous conserver nos acquis et nous protéger coûte que coûte de tout ce qui nous fait peur  (la liste est longue) en donnant notre pouvoir à l’autorité. C’est à nous de choisir et de notre choix individuel et collectif dépend l’avenir de notre monde que nous offrirons à nos enfants.
 


 

Laisser un commentaire