La violence banalisée dès la petite enfance

Lors d’un voyage la semaine dernière, j’ai été interpellé par un verre qui trônait sur une tablette au-dessus de l’évier de la salle de bain. Le genre de verre à moutarde avec une illustration dessus. Que penser de la violence de cette image, qui sous prétexte “humoristique” montre qu’un oiseau va se faire frapper avec une batte en bois…
 
 
La violence banalisée dès la petite enfance
 
 
Ma séparation progressive avec l’emprise des égrégores me permet entre autre de voir à quel point elle conditionne ceux qui les subissent encore (nourriture, télévision, informations, médias, etc.). De constater tout le travail de fond qui est fait depuis la naissance pour banaliser et rendre acceptable la violence, sous toutes ses formes. Avec la bénédiction des sacro-saints spécialistes qui jurent que la violence dans les dessins animés, les jeux vidéos, à la télévision, et ailleurs dès la petite enfance n’a aucune influence sur le comportement…  On ne parle même plus des adolescents et des adultes qui savent faire la part de choses… disent-ils. Le vrai problème n’est pas le passage à l’acte, c’est l’acceptation de la violence, consciemment et inconsciemment.

Je ne me sens plus concerné, j’observe. Je ne suis ni pour ni contre, mais j’ai une sincère compassion pour ceux qui sont en plein dedans.

Agir contre la violence alors que l’on est encore sous l’emprise de la “matrice” ne sert à rien, au contraire, cela la renforce. La sortie est individuelle, par un travail sur soi, à tous les niveaux.

 


 

Laisser un commentaire