Le vaccin anti-grippe. Discussion, anecdotes et alternative homéopathique

L’automne est là et déjà les médias ignorants et dociles nous rabâchent la promotion du nouveau vaccin contre la grippe, car c’est une maladie qui peut être dangereuse… pour certains !

Après le formidable « bide » de la pseudo pandémie du virus H1N1 (2009), je pense qu’une partie de l’humanité a pris conscience de la fraude scientifique regardant le monde des virus.

Qu’est-ce qu’un virus ? C’est tout simplement du matériel génétique entouré d’une capsule (capside) de protéines. Les virus sont considérés comme des entités particulières ; mais la plupart des  virologues ne les reconnaitraient pas comme vivants.
Isolé
, le virus ne joue aucun rôle, son action est dite inerte. En présence d’une cellule vivante, une dynamique se créé pour le meilleur ou pour le pire, c’est-à-dire un état de paix ou de guerre.

Que ces virus viennent de l’extérieur (théorie de Pasteur) ou que ce soit nous qui leur donnons naissance à l’intérieur de nous (théorie de Béchamp), une vérité devrait se situer quelque part… au milieu. Antoine Béchamp, plus que Pasteur sur son lit de mort, a signifié l’importance du rôle du système immunitaire. Dans les deux théories, un système immunitaire en bon équilibre permet soit une cohabitation amicale entre le virus et son hôte, soit la non création pure et simple du virus.

Néanmoins aucun de ces deux chercheurs, à leur époque commune, n’a évoqué la probable relation entre le système immunitaire et le mode de la pensée alignée sur l’émotion. Pas plus que la participation du thymus avec le monde environnant.

Grippe ou Amour

Ceci est une vue holistique et quantique. Ainsi la peur collective de la grippe déclenche des épidémies. En tant qu’individu, nul n’est obligé d’adhérer à la peur collective. Remercions ces petits virus qui nous permettent de faire les changements nécessaires à nos vies pour retrouver la santé !

Selon les médias, la grippe serait dangereuse pour les femmes enceintes et les personnes du 3e âge. Dans mon expérience de médecin, la plupart des femmes enceintes que j’ai rencontré m’ont fait part de leur sentiment d’invincibilité dû à leur grossesse. Alors pourquoi les protéger contre une éventuelle menace, par un vaccin qui déstabilisera le système immunitaire de la mère et brisera l’harmonie de la relation mère-fœtus ?

Quant aux personnes âgées, le système de santé les a gavés de médicaments synthétiques. Leur nourriture est peu énergétique. Les personnes sont isolées dans leur relation. Bien sûr que leur système immunitaire n’est pas au beau fixe. La solution n’existe pas dans un vaccin, mais dans la correction des causes de ces  3 facteurs.

Il y a trois ans, ma mère à la demande de mon père, a acheté deux vaccins contre la grippe. Maman était infirmière pendant la guerre. Elle a vacciné papa conformément à son désir et droit et a jeté le sien à la poubelle sans l’avoir utilisé. Que croyez-vous qui se soit passé ? Mon père a été malade comme un chien et content d’avoir eu maman en bonne santé pour le soigner. Il a juré qu’on ne l’y reprendrait plus. Dans cette histoire, qui avait peur de quoi ? Qui a créé quoi avec sa pensée négative ou positive ?

Pour ceux qui doutent encore et qui veulent se protéger sans risques, voilà une recette homéopathique qui a fait ses preuves.

Prendre le 1er dimanche de chaque mois de novembre à mars (à adapter selon l’état général de chacun) une dose d’Influenzinum en 15 CH. Le 3e dimanche de chaque mois : une dose de Sérum de Yersin en 15 CH.

A noter que le fameux Oscilloccocinum homéopathique est fabriqué à partir de foie de canard putréfié ! C’est la mémoire vibratoire des bactéries de putréfaction qui envoie en signal au système immunitaire de la personne qui le prend.

Le foie avec ses peurs, ses colères et autres ressentiments, ou bien la foi dans une vie de paix et d’harmonie avec les autres. Que choisissez-vous ?

Commentaires

  1. Oui Jacques, maman m’a encore reparlé tout récemment de ce fameux épisode de leurs vaccins contre la grippe…
    Pour ma part, j’ai une bonne grippe environ tous les 4 ans. Je ne me fais pas vacciner (je ne suis d’ailleurs plus à jour de mes vaccins depuis 17 ans). Alors, c’est vrai, quand la grippe passe par moi, je ne suis pas bien pendant 3 semaines, mais soutiens mon système immunitaire afin de l’aider à faire face à la maladie, sans aucun médicament. Repos, bonne alimentation, esprit positif, quelques compléments alimentaires bien ciblés et tout cela n’est bientôt plus qu’une histoire ancienne… La maladie fait aussi partie de la vie, elle aide le système immunitaire à se renforcer et à nettoyer le corps. Souvent, elle a voulu me dire quelque chose : “il faut maintenant que tu te poses, tu veux aller trop vite, etc.”
    Je ne suis que très rarement malade. Tout au plus un rhume par an, histoire de faire une petit nettoyage… ! Maintenir le système immunitaire en bonne santé pour avoir un terrain fort est le secret. Pour ce faire c’est toute une hygiène de vie à avoir (chacun celle qui lui convient le mieux car nous sommes tous différents) qui allie la santé du corps, de l’esprit et de l’âme. Les trois sont indissociables, et des médecines ancestrales, comme par exemple l’Ayurveda (système de santé indien) sont basées sur ces principes fondamentaux.
    Il ne faut jamais oublier que toute mal-à-dit a quelque chose à nous dire…

Laisser un commentaire