Transhumance urbaine dans Lyon

Ce jeudi 24 octobre, 120 moutons et 200 paysans ont défilé dans Lyon pour dire STOP à l’identification électronique obligatoire et STOP à la certification des mâles reproducteurs.

Une manifestation non violente, avec des “belles” personnes. Ces agriculteurs défendent leur Souveraineté, après avoir été spoliés par toutes les législations sur les semences aux bénéfices des grands groupes agro-industriels.

Transhumance Lyon

Ils ont remis une pétition de 800 signatures (dont la moitié provient d’éleveurs régionaux) à la Préfecture, avant d’interpeler les citadins place Bellecour.

Si une publicité s’affiche au début de la vidéo vous pouvez la supprimer après 5 secondes en cliquant sur la croix en haut à droite.


Transhumance urbaine – 24 octobre 2013 à Lyon by conf-paysanne-rhone

 

Pour une fois, la presse a bien repris l’’événement :

France 3 Rhône-Alpes (+ video)
http://rhone-alpes.france3.fr/2013/10/24/transhumance-lyon-la-colere-des-paysans-345219.html

20 minutes
http://www.20minutes.fr/lyon/1241467-transhumance-urbaine

Lyon capitale (+ video)
http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon/Actualite/Actualites/Confederation-paysanne-des-brebis-dans-les-rues-de-Lyon

Le Progrès
http://www.leprogres.fr/rhone/2013/10/24/lyon-une-centaine-d-eleveurs#jimage=635BB0EA-4BBE-4AA6-A2A8-62E19F25BBC8

TLM (video)
http://www.tlm.fr/Revoir-une-emission?pgid=22143163

Capital (reprise agence Reuters)
http://www.capital.fr/a-la-une/actualites/une-transhumance-urbaine-a-lyon-contre-le-pucage-du-betail-882960

Lyon Mag
http://www.lyonmag.com/article/58757/une-centaine-d-agriculteurs-a-lyon-pour-une-transhumance-urbaine

 


 

Commentaires

  1. j’ai bien apprécié ce mouvement .
    en ce qui concerne les “puces électroniques” qu’une loi projette d’apposer sur les bestiaux, cela ne m’étonne qu’à moité, car mon filleul, qui travaille dans ce domaine, trouve tout à fait logique que l’on appose , par la suite, une puce à chaque humain… en prétextant que l’on aurait plus besoin de nos papiers d’identité, carte bancaire, sécu, etc… donc on deviendrait de véritables esclaves numérotés. je suis complètement abasourdie par ce que les enseignants de grandes écoles et grands patrons peuvent faire avaler comme couleuvres à leurs étudiants ou leurs employés. Restons donc également vigilant à ce sujet.

Laisser un commentaire