Suivre le courant

Une ancienne doctrine bouddhiste explique que notre réalité est traversée par un fleuve puissant, et que lorsque nous lâchons prise et que nous faisons confiance en l’Univers, il n’y a plus aucune raison d’agir, le fleuve nous emporte. Ce qui signifie que tous les efforts que nous faisons au quotidien deviennent inutiles, y compris ceux du mental.

Suivre le courant

Nous réalisons que le courant de la vie n’a besoin ni d’analyse ni de contrôle, parce qu’il est en nous. Nous sommes le fleuve qui nous emporte et personne ne demande à le diriger. Nous profitons du voyage  en observant ce qui se passe. Ce lâcher prise vise à prendre conscience de responsabilités qui sont fausses et qui sont liées au besoin de contrôler, de protéger, de s’assurer contre des risques. En lâchant ses fausses responsabilités on arrête de se battre contre le courant. Mais si nous résistons, il y aura toujours plus de choses à contrôler dans nos vies, car le risque est partout.

Lorsque nous sommes dans le besoin de contrôler, ce sont nos croyances les plus profondes qui dirigent notre vie, celles qui reposent sur notre éducation et la peur. Dans ce cas dire que le destin est contre nous est une aberration, puisque nous ne laissons pas la moindre place au fleuve de la Vie.

Hier soir nous avons partagé quelques heures avec de amis. A cette occasion nous avons échangé nos ressentis par rapport à ce qui se passe actuellement dans le monde de l’invisible et ce qui va se passer dans les jours, semaines et mois à venir. Sans rentrer des détails qui ne feraient que nourrir le mental de chacun, la conclusion a été qu’il va vraiment être important de lâcher toute envie de contrôler ou d’essayer de comprendre ce qui va se passer. Faire confiance à l’Univers, être dans l’amour et laisser faire. Je crois que nous en reparlerons…


 

Commentaires

  1. […] Cette canalisation n’était pas au programme, nous étions à cinq et nous venions de méditer pour aider une personne en souffrance qui avait appelé notre hôte une heure avant. A noter que la personne qui a effectué la canalisation a l’habitude d’en faire. Elle nous a transmis le message des êtres de lumière en parlant à haute voix. Le message nous était destiné à tous les cinq, il était fluide, très bien construit, précis avec les mots justes. Il a duré deux ou trois minutes, j’ai résumé la portée du message dans cet article : lien. […]

  2. Bonjour. Je suis actuellement entrain d essayer de suivre le courant de ma vie, et je dois dire que c est tres dure. Es ce etre dans le contrôle quand on envoie des messages à une personne, qui les reçois avec plaisir mais qui ne m en envoie pas?! Es ce qu il y a dans cela une peur de lâcher prise sur cette personne ? Ou es ce un acte d amour? Pouvez vous m aider à comprendre, suivre le courant es ce ne rien faire du tout, et laisser venir les gens? N es ce pas se vouer à une solitude? Merci de m eclairer un peut.

Laisser un commentaire