S’oublier

Je vous propose un exercice à faire pendant une marche, de préférence dans la nature.

L’objectif est de parvenir à ne penser à rien, à oublier qui nous somme, d’être dans aucune conscience. Cet état permet une fois de retour dans nos pensées, de constater la présence et le travail du mental.

S'oublier

Idéalement il faut être seul, connaitre le parcours, et avoir peu de probabilités de croiser quelqu’un, tout cela pendant dix minutes par exemple. L’exercice est faisable plus longtemps, mais le mental commence à s’impatienter. Marchez à votre rythme, concentrez-vous sur votre respiration et sur votre corps.

Il s’agit de rentrer dans un état quasi-hypnotique, les mouvements de la marche servant de point de focalisation du mental. Une fois que votre rythme est régulier, concentrez-vous sur votre observation, ne fixez plus aucun point précis, laissez votre regard se balader.

Si des pensées surgissent refoulez-les, car elles n’appartiennent pas à celui qui marche. Vous n’êtes qu’un être humain qui marche, qui regarde, qui ne pense plus, qui est personne. Il n’y a rien à vivre pendant ces quelques minutes d’absence, ne cherchez pas à avoir des sentiments, vous êtes simplement un corps qui marche.

En vous focalisant sur le regard et sur la respiration vous devriez y parvenir assez facilement. Sachant qu’il n’y a pas de but, votre mental ne devrait pas avoir peur ni se poser des questions et donc vous laisser en paix pendant l’exercice.

Tout l’intérêt de cet exercice réside dans l’observation de ce qui se passe quand nous laissons les pensées revenir. Nous voyons le voile du mental qui reprend sa place. Je ne vais pas en dire plus là-dessus, à chacun de faire son expérience. Ce qui est remarquable si vous parvenez à le ressentir, c’est de voir que le mental ne se justifie que par le passé.

La personne que nous sommes, vu par le mental, correspond à notre histoire. Et nos réactions dans le moment présent sont conditionnées par cela.

Alors la prochaine fois que nous avons un choix à faire, ou une décision à prendre, laissons faire nos intuitions, sortons de notre zone de confort. Plus nous avons l’habitude de faire des exercices pour débusquer le mental, mieux nous apprendrons à connaitre notre fonctionnement.

Nous voyons sur quelles expériences passées et sur quelles idées préconçues nous nous référons inconsciemment pour prendre des décisions. D’un instant à l’autre tout change, tout bouge, rien n’est définitif ou acquis. Se baser sur ses connaissances et expériences pour aborder le moment présent c’est passer à côté de l’essentiel.


 

Commentaires

  1. C’est exercice est très efficace et pour travailler l’attention et la concentration…en plus d’être observateur de nous même.
    J’ai trouver là un moyen de m’enligner de façon assez rapide avec la respiration.
    Merci !

Laisser un commentaire