Sept idées pour vivre le véritable silence

AJOUT : Si vous arrivez sur cet page suite à un lien contenant dans l’email du 24 mars 2015, il y a une erreur de redirection, voici le lien pour l’article :

Les autres vous traitent comme vous leur enseignez à vous traiter

Tous, nous possédons en nous un point d’observation tout neuf, situé en hauteur. C’est un recoin particulier de notre âme, dans lequel nous sommes en paix, quelle que soit la situation extérieure.  Nous pouvons nommer cet état encore inexploré « la conscience de soi ». Au lieu de nous fondre dans les ombres mouvantes de la vie, nous pourrons, grâce à lui, découvrir une paix que nulle peur ne pourra jamais nous dérober.

Revoyons le chemin que nous venons de parcourir. Un fait doit être bien clair dans votre esprit : soit nous sommes en paix où que nous soyons – parce que cette paix nous accompagne – soit ce que nous appelons la paix n’est que le fruit d’une condition agréable qui se trouve, pour le moment, dans notre sphère d’influence. Dans des situations de ce genre, nous sentons inconsciemment que cette paix est assortie de conditions. Nous savons qu’il nous faut œuvrer pour que ces conditions demeurent.

Et, naturellement, cela signifie que nous résisterons à tout ce qui menace cet état si désirable. Vous comprenez fort bien que cette paix ne mérite pas vraiment ce nom, car elle est complice d’une situation conflictuelle de laquelle dépend son existence même !

 
Sept idées pour vivre le véritable silence
 


Qu’apprenons-nous ici ? La paix véritable n’est jamais une sensation. Sa nature cachée est l’expression d’une quiétude hors du temps, un silence qui ne naît pas d’une querelle des contraires et, par conséquent, est au-dessus de tout cela. Le silence n’appartient à personne. Il ne peut être ni gagné ni perdu, ce qui signifie que ceux qui le vivent ne connaissent pas la peur.

Quel est le sens de tout cela ? Il est certes possible d’évoquer le véritable silence, mais étant donné qu’il n’a ni début ni fin, il apparaît et disparaît à son gré. Néanmoins, nous pouvons le courtiser en nous efforçant d’imprégner notre vie de la sienne. C’est pourquoi notre méditation devient une révélation si nous nous ouvrons à la vérité afin d’entendre son message.

Etudiez les sept étapes ci-après et laissez-les vous révéler où se dissimule la paix au fond de vous. Réfléchissez. Explorez ces idées et malaxez-les dans tous les sens. Bientôt, vous entendrez ce qui doit demeurer implicite.

1. Tout comme le vide véritable renferme toutes choses, le silence véritable contient l’univers. Tout ce qu’on lui offre, tout ce qu’il touche devient peu à peu silence… non par un acte de domination, mais par l’intégration pacifique d’une petite paix dans une grande.

2. Le véritable silence est une présence intérieure et non une circonstance extérieure. Sa paix n’a pas de contraire, elle n’est pas créée, ce qui signifie que rien ne peut agir contre elle ou servir à renforcer son existence.

3. Il est impossible de cultiver le silence. En revanche, nous pouvons apprendre à distinguer les conditions intérieures défavorables à sa présence ainsi que notre relation avec la paix au sein du silence. En nous libérant de ces entraves, nous parviendrons à entendre le silence que nous recherchons.

4. Le véritable silence est vide de contenu et plein de paix. Il n’y a là aucune contradiction.

5. Le véritable silence n’a pas de préférence, il ne rejette aucune condition, il ne résiste à rien, il demeure en paix.

6. Le véritable silence ne possède pas d’intelligence, telle que nous la définissons habituellement. Son intelligence est d’un tout autre ordre. Un esprit divisé est incapable de la saisir. Sa paix dépasse notre entendement.

7. Pour nous immerger dans la paix du véritable silence, nous devons accepter la solitude, dont nous avons un besoin immense, tout comme un jeune plant a besoin de tranquillité pour émerger des ténèbres de la terre et s’épanouir dans la lumière.

Que toutes les idées que nous venons d’explorer ensemble vous aident à comprendre qu’il existe un monde supérieur, le royaume paisible du présent, qui vit en vous. Laissez votre cœur vous rappeler ce que l’esprit oublie si facilement : la paix existe, c’est votre refuge, c’est ce lieu hors du temps que nous possédons tous au fond de nous, que nulle obscurité n’est capable de nous dérober. Prenez la résolution d’y passer votre temps. Préférez sa compagnie à celle d’une promesse de paix. Le bonheur rayonnera dans votre vie, désormais baignée d’une quiétude incomparable.

Extrait de Vivre et lâcher prise, Guy Finley

 


 

Commentaires

Laisser un commentaire