Savoir interpréter les symboles reçus pendant le sommeil.

La planète Terre est bombardée par un champ divin d’informations. En créant le vide silencieux dans notre tête grâce à la méditation ou à la respiration consciente, nous pouvons accéder à ces informations.
Elles sont reçues par notre subconscient qui les transmet ensuite à notre conscient. Ce dernier peut les interpréter à sa façon en falsifiant leur signification originelle. En voici quelques exemples amusants.

Interpréter les symboles

Une de mes amies m’a raconté qu’il y a quelques années elle était à la recherche de fonds pour réaliser un projet. L’idée était de transformer la grange attenante à la maison pour en faire un lieu d’accueil pour des jeunes en difficultés. Un jour elle reçut phonétiquement le mot « mère » dans sa tête. Elle se dit chouette, demain je vais aller à la mer pour me relaxer. Le lendemain il se mit à pleuvoir à torrents ce qui doucha son intention. Après réflexion, elle se rappela son projet et alla voir le maire de la commune. Celui-ci fut ravi de l’accueillir et après avoir écouté sa requête lui dit : « Vous tombez à pic, j’ai de l’argent issu de subventions pour des projets et je ne sais pas à quelle cause le distribuer ! ».

Un matin de 2009 en Australie, je me suis réveillé avec le mot « centre ». Je me suis mis en quête de trouver un lieu pour créer un centre où l’on guérirait les gens, où les lois universelles seraient enseignées et où il serait travaillé sur des technologies nouvelles. Je n’ai pas pu mener à bien mon projet et devant ma frustration une amie me confia : « Es-tu sur que ce n’est pas au centre de toi-même que tu devrais être… ? »

Je suis quelqu’un qui ne se rappelle jamais de ses rêves. Le dernier mois j’ai été gâté. Un matin j’ai reçu deux noms coup sur coup : Fanny Ardent et Jacques Dutronc. Je me suis demandé pourquoi j’avais ces deux personnes du showbiz dans ma tête, envers lesquelles je n’ai aucune résonnance.
Alors le mental se défoule (Oh mon Dieu) : Ce sont peut-être des parrains pour l’association… et blabla et blabla. J’ai fait alors le silence dans ma tête et tout a coulé de source : tu es le funny ardent… et tu es Jacques le tronc avec ses racines bien plantées dans la terre. Un message de Soi à soi-même pour réconforter en ces périodes d’incertitude.

La semaine suivante un ami de Bordeaux m’appela en disant : « j’ai rêvé de toi, tu travaillais aux urgences à Angers. Je n’en sais pas plus ! ». Sachant que l’Ordre des Médecins a refusé mon retour dans la famille, cela m’est apparu comme une mauvaise blague. J’en ai discuté avec Philippe et ceci nous est apparu : urgences d’Angers… urgence danger !
A l’époque je me rappelle que nous étions à la création de l’association, échafaudant des plans en hâte… Nous étions un peu sous pression car tout cela était nouveau pour nous. Le message du monde invisible était simplement : un pas après l’autre (il y a danger à être dans l’urgence), dans la joie, on s’amuse, car la vie est un long fleuve tranquille.

Nous avons tous reçu un jour ou l’autre ce genre de message. Ils peuvent être très flatteurs pour notre mental qui n’a pas son pareil pour les déguster. Si nous ne savons pas être vigilant et nous centrer pour une juste interprétation, alors nous pouvons être emmenés sur des chemins caillouteux et même tomber dans des trappes. Bref une perte de temps qui peut être très douloureuse.

En restant attentif et en faisant confiance au silence (notre vraie Nature) nous apprendrons peu à peu à déjouer les pièges du malin (le mental). Alors la vie nous déroulera le tapis rouge et tout se mettra en place dans la fluidité du moment présent.

Commentaires

  1. Bonjour à tous les deux,

    Merci pour ce riche partage, et bravo pour votre dynamisme. J’imprime ce qui m’intéresse, afin de pouvoir le lire tranquillement, plus tard.

    Je souhaite longue vie à votre site.

    Orcanette

Laisser un commentaire