Que je reconnaisse le problème afin qu’il puisse être résolu (partie 2)

Si tu pouvais reconnaître que ton seul problème est la séparation (entre toi et Dieu), quelle qu’en soit la forme, tu pourrais accepter la réponse parce que tu en verrais la pertinence. En percevant la constance qui sous-tend tous les problèmes auxquels tu sembles être confronté, tu comprendrais que tu as les moyens de les résoudre tous. Et tu emploierais les moyens, parce que tu reconnais le problème.

Pendant nos périodes d’exercice plus longues aujourd’hui, nous demanderons quel est le problème et quelle est sa réponse. Nous ne présumerons pas que nous savons déjà. Nous essaierons de libérer notre esprit de toutes les sortes de problèmes différents que nous pensons avoir. Nous essaierons de nous rendre compte que nous avons un seul problème, que nous avons manqué de reconnaître. Nous demanderons à savoir ce qu’il est et nous attendrons la réponse. Elle nous sera donnée. Puis nous demanderons quelle est sa solution. Et elle nous sera donnée.

 
Que je reconnaisse le problème afin qu'il puisse être résolu
 

Les exercices d’aujourd’hui seront fructueux dans la mesure où tu n’insisteras pas pour définir le problème. Tu ne réussiras peut-être pas à lâcher prise de toutes tes notions préconçues, mais cela n’est pas nécessaire. Tout ce qui est nécessaire, c’est de nourrir quelque doute sur la réalité de ta version de ce que sont tes problèmes. Tu essaies de reconnaître que la réponse t’a été donnée en reconnaissant le problème, de sorte que le problème et la réponse peuvent être mis ensemble et tu peux être en paix.

Les périodes d’exercice plus courtes aujourd’hui ne seront pas fixées en fonction du temps, mais du besoin. Tu verras de nombreux problèmes aujourd’hui, chacun réclamant une réponse. Nos efforts viseront à reconnaître qu’il y a seulement un problème et une solution. Dans cette re-connaissance, tous les problèmes sont résolus. Dans cette re-connaissance réside la paix.

Ne sois pas trompé par la forme des problèmes aujourd’hui.
Chaque fois qu’une difficulté semble surgir, dis-toi vite :

Que je reconnaisse ce problème afin qu’il puisse être résolu.

Puis essaie de suspendre tout jugement sur ce qu’est le problème.
Si possible, ferme les yeux pendant un moment et demande ce qu’il est. Tu seras entendu et la réponse te sera donnée.

Extrait de Un cours en miracles, livre d’exercice des étudiants, leçon 79.

Commentaires

  1. Kikou 😉

    Article très intéressant Merci

    Moi j’essaie d’accepte la réponse du “problème” Ma séparation entre moi et Dieu

    Comment fait on pour se réconcilier avec Dieu ?

    Pensées positives

    Ariane

  2. Ariane, la “réconciliation avec Dieu” fait partie du chemin spirituel, il n’y a pas de recette. Avec la méditation, l’observation de la nature, l’amour, la gratitude, le bonheur, … Dans une proportion de 80% d’expériences personnelles, et de 20% de lectures. La pratique avant tout, à un moment il faut fermer les livres et ressentir, laisser la place aux intuitions, se faire confiance et se laisser guider.

  3. Kikou 😉

    Une semaine plus tard…Je suis sur le bon chemin 😉

    Commencé à lire :
    “Conversation avec Dieu” de Neale Donald Walsch,

    échangé avec :
    “La vie des MaÎtres” Baird de Thomas Spalding.

    Expérimenté un cours d’initiation de méditation zen dans un dojo.

    Un magnifique mélange de petites graines termine de germer.

    Je pense que je me réconcilie avec Dieu (sourire) 🙂

    Merci pour chaque conseils à tout les participants de ce blog.
    Toute ma gratitude 😉

Laisser un commentaire