Pratique : marche méditative

L’un des moyens les plus efficaces et stabilisants de nous occuper de notre corps est la pratique de la marche méditative. C’est une pratique simple et universelle destinée à développer le calme, l’interrelation et une conscience incarnée. On peut s’y exercer de façon régulière, avant ou après la méditation assise ou indépendamment, à n’importe quel moment, par exemple après une dure journée de travail ou en passant un dimanche matin à flâner.

Pour cela, choisissez un endroit calme où vous pouvez faire des allées et venues d’une longueur de dix à trente pas, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur. Placez-vous à une extrémité de ce « chemin », les pieds fermement plantés sur le sol. Laissez vos mains se reposer, détendues, dans la position qui leur est confortable.

 
Pratique : marche méditative
 

Prenez quelques respirations et ouvrez vos sens pour voir et sentir tout l’environnement. Au bout d’une minute, ramenez votre attention pour qu’elle se focalise sur le corps. Centrez-vous et prenez conscience de la façon dont votre corps se tient sur la terre. Sentez la pression sur la plante de vos pieds, ainsi que les autres sensations naturelles de la position debout. Soyez présent et alerte.

Commencez à marcher à pleine plus lentement que d’ordinaire. Faites en sorte de marcher avec un sentiment d’aise et de dignité. Détendez vous et adoptez un maintien gracieux et naturel, comme si vous étiez un roi ou une reine sorti(e) pour une petite promenade. Prêtez attention à votre corps. A chaque pas, soyez conscient des sensations lorsque vous levez votre jambe et décollez votre pied du sol. Puis, en conscience, posez à nouveau le pied par terre. Sentez complètement chaque pas pendant que vous marchez. Quand vous parvenez au bout de votre chemin, marquez une pause un instant. Centrez-vous, faites soigneusement demi-tour puis une nouvelle pause, de manière à être pleinement conscient du nouveau premier pas. Vous pouvez essayer différentes allures pour marcher au rythme qui vous permet le mieux d’être présent.

Poursuivez votre marche en faisant attentivement des allées et venues pendant dix ou vingt minutes, voire davantage. Comme avec la respiration dans la méditation assise, votre attention va de nombreuses fois s’égarer. Dès que vous le remarquez, prenez acte en douceur du domaine où elle s’en était allée : divagation, pensée, écoute, projet. Revenez ensuite à la perception du pas suivant. Comme lorsque vous entraînez un chiot, vous allez devoir revenir des centaines de fois. Que vous ayez été distrait pendant une seconde ou dix minutes, peu importe. Déterminez simplement où vous étiez parti, et détendez-vous, puis revenez à l’état d’être vivant, ici et maintenant, grâce au prochain pas que vous amorcez.

Utilisez cette marche méditative pour vous apaiser et vous retrouver, pour vivre de façon plus consciente dans votre corps. Pour commencer, pratiquez chez vous. Vous pourrez par la suite élargir de façon informelle votre marche attentive en allant faire les courses, quand vous marchez dans la rue, allez prendre votre voiture ou après l’avoir garée. Vous pouvez apprendre à jouir de la marche en elle-même, au lieu d’être perdu dans vos projets et pensées. Par ce moyen simple, vous pouvez être vraiment présent, votre corps, votre cœur et votre esprit ne faisant plus qu’un tandis que vous évoluez à travers la vie.

Extrait de Bouddha, Mode d’emploi pour une révolution intérieure, Jack Kornfield.

 


 

Laisser un commentaire