Mental

Bon réfléchissons. On m’a dit qu’il fallait que je prenne conscience des émotions négatives pour m’en libérer. Mais elles sont négatives, alors je n’ai pas trop envie d’aller voir tout le bazar, d’autant que j’ai un mail à faire et une copine à appeler.
Et puis c’est quoi une émotion négative ?

“Moi, moi, je sais, je sais !”

Ça veut rien dire une émotion négative. Tiens par exemple, la colère. On dit que c’est une émotion négative. Et bien je trouve ça rudement chouette, la colère, elle tient chaud, et quand on l’a en soi, on trouve que tout est la faute des autres. C’est quand même plus sympa de se dire qu’on a raison et que c’est l’autre qui est un demeuré congénital, non ?

 
Mental
 

“En fait c’est pas exactement le propos, l’idée c’est d’être libre…”

Et puis une émotion négative, ça doit être en-dessous de zéro, puisque c’est négatif. Mais moi, quand je pique une bonne crise, j’ai super chaud ; pratique en hiver.

“Certes, si tu piques ta crise, c’est que tu prends conscience de tes émotions…”

Et cette manie de se regarder le nombril constamment ! Il vaut mieux se faire un bon film, quand même, non ? Et si vraiment ça va pas, on regarde le vingt heures et on voit qu’il y a pire dans le monde.

“Mais ce n’est pas une solution, c’est une fuite”

Rrahh, mais qui me parle depuis tout-à-l’heure ?

“C’est moi, ton Moi Supérieur, et j’te ferais savoir d’ailleurs que ça fait DES ANNEES que je te cause !”

Juste explique moi pourquoi je t’écouterais toi plus que moi ?

“Parce que, bougre d’andouille, je veux ton bonheur et ta Joie, et pas l’espèce de tiédeur sordide dans laquelle tu te vautres depuis des décennies. Alors maintenant, tu te sors les doigts du nez, et tu cesse de te regarder le nombril (car c’est ce que tu fais) pour t’occuper de ton cœur. ”

Auteur : Caroline Faucouneau

Laisser un commentaire