Méditation : ouvrez votre canal

Je n’ai jamais été un fan de «techniques et procédures» méditatives souvent «longues et complexes», qui ne font qu’encombrer le mental dans un moment où il devrait être au repos.

La première étape pour apprendre à méditer (et pour méditer) c’est de faire le vide dans son mental. En y parvenant une première fois vous aurez la clé pour aller facilement et rapidement dans cet état de conscience. Avec la pratique le vide s’installe sur commande simplement en fermant les yeux.

Méditation

Le premier canal à ouvrir c’est l’axe qui vous traverse de la tête aux pieds. Une fois cet axe ouvert, c’est-à-dire être lorsque vous serez relié consciemment à l’univers, vous aurez franchi la porte vers cette immensité.

Choisissez un endroit calme, où vous ne serez pas dérangé dans les 15 minutes qui suivent. Placez-vous soit debout soit allongé. Fermez les yeux.
Debout, les bras le long du corps et les jambes légèrement écartées.
Ou allongé sur le dos (sur le lit c’est parfait), les bras et les jambes légèrement écartés à quelques centimètres du corps.
Concentrez-vous sur votre respiration, et ressentez que vous inspirez et expirez de plus en plus loin sur votre axe de la tête aux pieds.
Progressivement vous ressentez que votre respiration est étirée sur toute la longueur de votre corps. Ensuite vous dépassez votre corps, votre respiration s’étire à un mètre au-dessus de votre tête et à un mètre sous vos pieds. Continuez et ressentez bien un axe qui s’étire, cinq mètres, cent mètres, projetez toujours plus loin sans chercher à évaluer les distances. A un moment la notion de distance même disparaitra, et vous serez un corps en suspension qui respire dans l’univers.

Une fois dans cet état de conscience, vous vous sentirez parfaitement bien, sans notion de temps, sans attentes. Laissez venir à vous de nouvelles sensations, simplement en « observateur ». Pour revenir ouvrez progressivement les yeux.

Il n’y a rien de magique dans cet exercice, nous sommes entourés de vide (la matière est constituée à 99,999999…% de vide, simplement par l’espace qui sépare les atomes). Nous sommes donc tous en suspension dans l’univers.

Le canal de vie qui traverse notre corps vibre à une certaine fréquence pour ressentir la dimension de matière dans laquelle nous vivons. En alignant notre vibration sur celle du vide nous accédons aux autres dimensions.
Cet exercice basé sur la respiration permet de lâcher prise, en indiquant au cerveau que tout va bien (je respire), ainsi la peur de quitter l’espace « matière » est contrôlée.

Si vous n’y arrivez pas du premier coup, essayez chaque jour, quelques minutes. Soyez confiant, sans attente, sans forcer, prenez plaisir à faire cet exercice, et à un moment vous serez récompensé.
Ceci peut être facilité par l’accompagnement d’une personne qui connait bien le processus, nous sommes là pour vous aider.

 

Laisser un commentaire