L’inceste, un secret à dévoiler

Depuis quelques temps, j’ai à  faire à une ribambelle de gens, femmes en majorité, qui viennent demander de l’aide pour des raisons diverses (fatigue, eczéma…). Dans l’écoute inconditionnelle, toutes ces pathologies et symptômes expriment une blessure initiale commune : toutes ces personnes ont fait l’expérience dans leur enfance de l’inceste.

C’est un problème difficile, car s’il est bien réel, l’inceste est tabou et nié d’une certaine façon par le groupe ou le collectif. C’est la loi du silence, ou tout le monde échappe à ses responsabilités. La vie n’a que faire de la loi du silence et des non dits. Dans ces temps de grands bouleversements et de grandes lessives, tout ce qui est caché est ramené à l’unité du Tout.

 
L’inceste, un secret à dévoiler
 
Une écoute centrée sur le coeur, autorise la personne à se sentir en confiance et lui permet d’exprimer spontanément la véritable raison de son mal être. Quelqu’un m’avoua par la suite qu’elle ne savait pas pourquoi elle en avait parlé puisqu’elle était venu pour un autre raison.

Une autre personne me confia que d’avoir gardé le secret jusqu’à ce jour avait  été beaucoup plus douloureux que de faire l’expérience elle même.

Toutes ces expériences auto-jugées par le mental (culpabilité, honte, colère) doivent être ramenées à l’unité de chacun. Comment pourrait-il en être autrement, puisque nous vivons dans un monde divin. Faire l’expérience de l’inceste ne compromet en rien son retour à l’unité. Il n’y a rien à pardonner, rien à gommer, car nous sommes l’expression du Créateur dans la matière. Cette expérience aussi divine que n’importe qu’elle autre est à être accueilli sans jugement.

Cependant pour ceux dont le mental freine et bloque et afin d’aider au lâcher prise,  je propose ceci :

  • Créer ou joindre des groupes où chacun peut parler de son expérience et de son vécu. Dans le partage et l’écoute du cœur, des lâcher prise spontanés peuvent se produire dans l’énergie de l’unité du groupe.
  • Oser se dévoiler et se mettre à nu devant le partenaire. Je sais, cela demande du courage d’être vulnérable, car la vulnérabilité ouvre la porte du cœur. Si cela est votre choix, la Vie vous enverra le bon partenaire.
  • Mettre des baumes sur les plaies de son corps et retrouver l’innocence de sa sexualité au travers des massages de types tantriques effectués par de professionnels ou des partenaires ouverts à l’idée.

Pour illustrer tout ce que je viens de dire, voici une anecdote qui, je l’espère, apportera de la lumière à beaucoup.
En 2012, avec mon amie de l’époque nous visitâmes une de ses copines qui présentait une pathologie menaçante pour sa vie. Elle nous confia qu’elle avait eu jadis un inceste avec son frère décédé depuis (suicide ?). Ceci la rongeait depuis ce temps. Le fait marquant dans son expérience était qu’elle avait eu à chaque fois le même plaisir de participer qu’elle n’avait pu freiner.
Ne sachant pas comment amorcer une voie de guérison, je fis appel avec l’accord de cette personne à la mère divine. L’entité Marie, canalisé par mon amie, prit alors la parole.
S’adressant à la plaignante:
Voici la première clef. Ton frère et toi avez été amant dans une autre vie et votre amour avait été si beau et si pure que vous que vous étiez promis  de vous retrouver à nouveau pour cette fin de cycle pour revivre la même chose. Seulement, vous avez oublié de définir vos nouveaux rôles dans votre contrat et vous vous êtes retrouvés avec la même passion, en tant que frère et soeur…
Voici la deuxième clef et elle est valable pour tous. La partie de vous qui est incarnée sur cette terre est aussi divine que la partie de vous qui n’est pas incarnée…

Voila, j’espère que c’est clair pour vous. Tout ce que nous faisons ici est de l’ordre divin.
Il n’ y a rien à purifier, rien à pardonner. Tout est à sa juste place.
Il n’ y a que le mental qui se croit séparé qui voit les choses à sa façon.

Continuer à donner son pouvoir à son mental ou revenir à son unité, c’est le choix qui est proposé à chacun.
 


 

Laisser un commentaire