Lieux hantés et présences invisibles

Lorsque nous habitions en Bavière, nous avons acheté une ferme dans un hameau à la campagne. Elle était inscrite au patrimoine de… je ne sais plus. Malgré la magnificence de ce lieu, nos n’y avons pas été heureux. Nous nous sommes souvent disputés entre nous de façon incompréhensible. Il y avait, dans ce hameau d‘une quinzaine de familles, des enfants handicapés cachés. La fille du voisin qui avait un droit de passage sur notre lieu s’était suicidée. L’autre voisine, Frau Wolf (Mme Leloup), passait son temps à épier et à colporter des ragots sur tous et tout. Notre fille, âgée d’un an, se tenait debout les nuits dans son berceau et criait comme terrorisée.

Quand nous sommes partis pour migrer en Australie, nous avons voulu vendre la ferme ; les choses se sont alors gâtées. La transaction de vente est restée bloquée par un chèque en blanc et l’acheteur potentiel a disparu des décors… pour réapparaitre deux mois après avec les explications suivantes : l’homme voulait donner la ferme a son amie enceinte, qui touchée par l’intention, lui avoua qu’il n’était pas le père de l’enfant qu’elle attendait !

 
Lieux hantés et présences invisibles
 

Nous avons réalisé alors qu’il y avait un bug quelque part. La mère de notre fille est revenue pour une courte visite en Bavière pour éclaircir ce mystère et pour délivrer son patrimoine. Avec l’aide d’un spécialiste de la chose, une entité a été mise à découvert. Elle s’appelait Peter et elle avait été trucidée par son frère pendant les époques napoléoniennes pour lui ravir sa part d’héritage. Peter avait juré de rester là et de nuire à quiconque viendrait habiter les lieux. Sa nuisance s’était étendue bien au delà de la ferme…

Après discussions et rituel, Peter a été raccompagné avec amour dans sa lumière et a quitté les lieux. Quinze jours après la ferme trouva acheteur. Les voisins devinrent amis et tout le village profita de cette paix et sérénité retrouvées. Sans le vouloir, nous étions devenus des guérisseurs de lieux et d’âmes en peine.

Ce week-end dernier, à la demande d’une amie, je suis venu dans un village ou un jeune allemand avait été lynché pendant la guerre (c’est de cette façon que m’est apparue sa souffrance et son histoire). Le secret a été conservé depuis, par le collectif du village, étouffant l’âme du jeune allemand et l’empêchant de rejoindre sa Lumière. Le village se meurt ; personne ne parle à personne ; personne ne reste bien longtemps ici. Des enfants développent des cancers, des gens d’âge moyen meurent de crises cardiaques, sans compter les morts par noyade… Une vis hydraulique de brevet allemand  (sans blague) a été installée sur la rivière pour produire de l’électricité. Le système est déjà cassé. Comme me le dit une autre amie : C’est une histoire de vis allemande ou de vice allemand… ?

Je me suis senti appelé pour essayer de délivrer cette entité en peine. Dans la salle de bain de la maison, j’ai joué de la flute pentatonique. Puis je me suis adressé en allemand à Friedrich Alexander (c’est ce nom qui m’est venu spontanément). Je lui ai expliqué que nos deux peuples étaient en paix maintenant et que j’avais une fille allemande. Je me suis centré sur ma source et lui ai proposé de repartir dans sa lumière. Je me suis adressé aussi à l’âme du collectif du village pour dissoudre ce secret pesant. J ‘ai passé un bon moment et je ne me suis pas senti concerné par la finalité de tout cela. Le lendemain, en quittant le village, j’ai rencontré un groupe de personnes qui déambulaient dans la rue. J ai pensé que c’était bon signe.

Des histoires de ce genre, il en existe des multitudes. Nous sommes tous amenés à croiser un jour le chemin des ces âmes en peine errantes qui créent des distorsions dans les champs électromagnétiques et alourdissent les vibrations de la planète. Chacun de nous peut jouer le rôle de guérisseur et participer à la délivrance en se centrant sur le cœur. C’est l’intention qui compte. La Vie fait le reste. Toutefois, des mots clefs sont utiles : Entités nous vous Aimons et nous ,vous Chérissons. Rejoignez la Lumière de l’Un, car c’est votre vrai Nature.

Cet article en fera sourire certains. D’autres seront plus perplexes. D autres encore, par peur, crieront au fou… et tout est bien ainsi.

 


 

Laisser un commentaire