L’écoute inconditionnelle : une clé de l’auto guérison

Dans ma pratique quotidienne de médecin, j’ai vu défiler bon nombre de personnes camouflées dans leur rôle d’acteur. Dans leur déguisement de « paraître », elles étaient sympathiques, ennuyeuses ou explosives, parfois pitoyables dans leur souffrance. En ces temps-là, j’ai fait de mon mieux pour les aider et les soulager. Vu par ma conscience d’ici et maintenant, je sais que je n’étais pas dans l’écoute inconditionnelle afin de leur permettre de tomber le masque.

L'écoute inconditionnelle

Car voyez-vous, l’écoute inconditionnelle de ce qu’une personne nous dit peut être une clé de l’auto guérison, que nous soyons un thérapeute, un ami, ou même inconnu pour cette personne.

Cette écoute consiste en une impeccabilité de forme de pensée dans laquelle la neutralité règne et le jugement n’existe pas. Dans cette permission offerte à l’autre pour s’exprimer, le mental est au repos. Il n’y a alors aucune activation du processus d’action-réaction. Il n’y a pas non plus de comparaison avec sa propre vérité. Il y a simplement acceptation sans condition de ce que la personne parait. Ceci créé alors un champ énergétique lumineux de confiance qui permet à l’autre de s’exprimer sans retenue et de se dévoiler. Nous l’autorisons ainsi à se déshabiller sans pudeur, car nous aussi nous nous permettons de faire la même chose. L’expérience s’établit dans la plus grande transparence. Cette écoute demande une grande vigilance par ailleurs, car le petit malin dans notre tête peut se réveiller à tous moments et il peut coincer l’engrenage du processus de guérison en mettant son grain de sel.

Heureux les simples d’esprit, le royaume des cieux est à vous…

 

Ce qui suit maintenant est une illustration à travers deux exemples de ce que je viens d’exprimer.

Invité à un entretien d’une personne se plaignant d’un eczéma de la poitrine, je posai soudain cette question : « Que faites-vous comme métier ? ». Bien centré dans le cœur, je savais que ce n’étais pas mon mental qui avait créé la question. La femme me répondit : « je travaille dans la sécurité dans une entreprise ». Ayant énoncé ceci, presque tout était dit, car toute sa vie avait était dominée par le besoin de sécurité affective, financière et matérielle. Son père s’étant suicidé, je lui demandai si elle était en paix avec cela. Elle me répondit que oui, ce dont je n’étais pas convaincu. Je laissais faire…

Cinq minutes plus tard, abordant un autre sujet, elle dit : « c’est pas grave, de toute manière il n’y a pas mort d’homme… ! ». Cette session finit par un travail vibratoire à trois. La dame repartit dans sa vie, gonflée à bloc.

De mon point de vue, l’eczéma exprimait ici la peur de la mort et l’insécurité qui voilaient la région du cœur.

 

Une autre personne vient nous voir pour un problème d’eczéma. Nous étions centrés dans le cœur, dans l’écoute inconditionnelle, sans attente de quoi que ce soit. Après quelques minutes, la personne avoua qu’elle avait été sexuellement abusée dans sa jeunesse. Nous travaillâmes ensuite au pardon. Je la revis plus tard et elle me confia qu’elle ne comprenait pas pourquoi elle avait parlé de cela, car ce n’était pas la raison pour laquelle elle était venue.

Les voies du Seigneur sont impénétrables et pleines de surprises !

 

En l’absence de tous jugements, nous pouvons créer des miracles que ce soit lors d’un entretien thérapeutique quand bien même dans tous les instants de notre vie. Dans l’écoute impeccable, nul ne peut connaitre les semences de guérison qu’il dépose dans le champ électromagnétique de l’autre. Contrairement aux guérison orchestrées par le mental, l’écoute inconditionnelle de l’autre n’est pas une expérience spectaculaire, mais la jouissance de cœur à coeur est indescriptible : c’est l’empreinte de la Source

Faites-en l’expérience, vous en serez divinement surpris.


 

Laisser un commentaire