La Souveraineté de l’Âme

Sur le chemin d’Éveil, on oublie trop souvent la Souveraineté de l’Âme.

C’est en invoquant la Souveraineté de l’Âme sur la souffrance intérieure, sur l’ego qui cherche l’amour à l’extérieur et le tohu-bohu du mental que l’on s’en libère.

L’Âme est complètement libre et divine. Nous sommes des êtres divins déjà parfaits.

L’Âme sans forme et intemporelle entre dans la dimension de la matière pour grandir dans la réalisation de l’amour et la sagesse qui l’habite et en temps voulu, réaliser la présence de l’amour inconditionnel au cœur de la peine et l’omniprésence de la Conscience infinie derrière le voile de la séparation.

 
La Souveraineté de l’Âme
 

 

 

La Souveraineté de l’Âme, c’est l’inverse d’être victime des situations, des émotions et des pensées. C’est faire le choix courageux de prendre responsabilité pour tout ce que je vis à l’intérieur et à l’extérieur. Si je suis responsable pour ce que je vis, alors j’ai le pouvoir de vivre autrement les émotions, les réactions et les pensées. Je peux découvrir que l’extérieur ne fait que réactiver ce qui est à l’intérieur et n’en est pas la cause. Je peux choisir de prendre soin de l’intérieur et de faire le choix conscient d’aller vers le silence, la paix et la plénitude de la Conscience.

Quand je cesse de pointer mon doigt vers l’extérieur chaque fois que je suis dérangé et que je le tourne vers l’intérieur, je me donne l’opportunité de faire appel à la souveraineté de l’Âme sur ce que je vis. Je peux alors m’interroger sur la leçon d’Âme que j’ai à apprendre. Je me donne aussi la chance de découvrir derrière l’apparence du « moi » et la densité des pensées et des émotions, la vacuité silencieuse de la Conscience.

Cela arrange bien l’ego de croire que l’on est impuissant par rapport à ce que l’on vit et l’ego va se délecter des enseignements non-duels qui disent qu’il n’y a rien à faire pour s’éveiller et que l’éveil est un incident fortuit. Comme ça, il maintient le statut quo avec le résultat que l’on continue à vivre la vie de l’ego et du mental. Ces paroles d’éveil proviennent pourtant d’un souffle du Vivant nous rappelant au potentiel de libération contenu en chaque instant et à l’immédiateté de la Conscience.

Reconnaître la Souveraineté de l’Âme, cela ne veut cependant pas dire avoir le pouvoir de manifester à chaque instant ce que je veux, ce qui est la manière d’entendre de l’ego. La Souveraineté de l’Âme ne concerne pas ce dont l’ego croit avoir besoin pour être heureux, mais « ce que je suis », qui est déjà empli de plénitude. Vivre la Souveraineté de l’Âme, c’est prendre le risque authentique d’être à l’écoute du cœur, de ressentir la vie d’une manière non-protégée, et « se tuner » au quotidien à la sagesse de l’Âme, au silence, à la pleine présence et à l’amour qui l’habitent. Pas dans le but d’avoir ce que je veux, mais de vivre chaque instant de plus en plus à partir de ce que je suis réellement.

L’Éveil, c’est être pleinement incarné, pas en tant qu’ego, mais en tant que la présence sans forme aimante et vivante de l’Âme, rayonnant sans dualité sa lumière unique dans la personnalité au quotidien, le cœur tendre, inconditionnellement ouvert à la Réalité et au mouvement cosmique de manifestation de la Conscience Infinie en tant que ce moment-ci. »

Dans la Joie de la Rencontre,

Michaël


 

Commentaires

  1. Merci Michaël ! Merci Philippe !

    Ce message tombe à pic et je vais en confier la lecture à qui de droit…la personne en fera ce qu’elle voudra… ou pourra… Ah, on aimerait bien parfois obtenir un petit coup de pouce de l’Univers mais …le libre arbitre est la propriété de chacun alors…lâchons prise, lâchons prise, lâchons…!

    Merci encore pour la clarté de ce beau message (providentiel pour ma part).
    Bises étoilées du coeur de mon coeur.
    Éliane

Laisser un commentaire