La loi de la moindre résistance

Lorsque nous nageons dans une rivière, il est plus facile de se laisser porter par le courant que de remonter celui-ci. Cela paraît stupide de le dire, c’est une évidence.

Cette loi est la même dans la vie de tous les jours. Beaucoup se laissent porter par le courant de l’habitude. Il faut du courage et de l’énergie pour remonter la rivière, guidé uniquement par le désir d’aller boire à la source et rien d’autre.

Nombreux sont ceux qui prennent le chemin de la moindre résistance et préfèrent se laisser porter. C’est sur cette route là que l’on rencontre la majorité des individus, se sécurisant, se rassurant mutuellement. Et l’on se dit que si l’on s’était trompé, les autres s’en seraient aperçus, se reposant constamment sur l’avis du plus grand nombre.

 
La loi de la moindre résistance
 

Alors, nous écoutons à la télévision les personnes qui ont des avis, des opinions (nous avons des professionnels pour ça !). Et après une courte analyse, les faisons nôtres, d’autant plus que celles-ci proviennent d’un orateur pourvu d’une étiquette ronflante de : médecin, professeur, ingénieur, scientifique ou autre, oubliant parfois que la bêtise n’épargne aucune profession.

Nous donnons décidément notre confiance trop facilement et nous nous reposons constamment sur une « élite », leur déléguant le pouvoir de penser à notre place. Cherchons plutôt derrière la façade, les apparences, et arrêtons de nous gaver d’opinions pré digérées. Le règne des « professionnels de l’avis et de la pensée » doit cesser.

Sans sombrer dans la paranoïa, on s’apercevra très vite que l’on ne nous ment pas, mais que l’on oublie seulement de nous donner tous les éléments de réflexion, nous sélectionnant uniquement ceux qui nous permettront d’arriver aux conclusions désirées par nos dirigeants. Ceux-ci voulant tout gérer, tout contrôler, y compris ce qui se passe dans la tête du peuple. Le tout indirectement et dans une illusion de liberté de penser.

Extrait de Le Temps de l’Eveil, Marc San

Commentaires

  1. Merci Philippe,

    Un article de’ bon sens’ que je partage totalement : “on oublie seulement de nous donner les éléments de réflexion” trop souvent et intentionnellement …… et cette technique est bien enseignée dans lesdites “grandes écoles” d’élites formatées pour la cause…
    Une de mes filles a fait une prépa maths il y a 16 ans ,et les premières paroles prononcées à sa promo dés la rentrée ” vous êtes les élites de la nation” l’avaient à l’époque beaucoup choquée et ricaner en même temps.
    Pauvres enfants conditionnés par” l’obligation” de devenir un égo surdimensionné par rapport au citoyen lambda, et celà, dés le bac en poche…….
    Ma fille n’a pas continué dans cette voie, elle n’était pas et n’est toujours pas partir prenante de cet élitisme idiot auto proclamé

Laisser un commentaire