Joaillers et vendeurs de quincaillerie

Un jour, quelques disciples demandèrent à un sage :
« Vénérable maître, quelle différence existe-t-il entre un faux maître et un vrai ?
Le mentor répondit :
La même qu’il existe entre un vendeur de quincailleries et un bijoutier. Le premier utilise le cristal alors que le second utilise le diamant.
Mais alors, poursuivirent les disciples, pourquoi y a-t-il des élèves qui se rendent chez le vendeur de quincailleries au lieu d’aller chez le bijoutier ?
C’est très simple. Qui ne peut pas se permettre de payer un diamant va chez le vendeur de quincailleries ; qui peut, va chez le bijoutier. De la même manière, l’élève qui ne veut pas payer de sa personne, en effort, motivation et discipline, va chez le faux maître ; celui qui le veut, va chez le vrai maître ».

 
Joaillers et vendeurs de quincaillerie
 

Librement inspiré de R.A. Calle

Réflexion

Sur la voie de l’harmonie, l’effort est inévitable ; c’est l’énergie qui nait de la juste motivation. Il ne s’agit pas d’un effort compulsif ou coercitif, mais d’un effort bien acheminé. Il n’y a pas de progrès dans l’apprentissage sans y mettre l’effort qui convient. L’oisiveté, l’apathie, la négligence et l’insouciance constituent de lourds obstacles à la connaissance et la réalisation de soi. Il fait donc attiser la volonté de changer et de perdre ces traits caractériels.

Un dicton dit : « Il ne suffit pas de prononcer le mot lumière pour que la lampe s’allume ». De même, chaque bloc de marbre renferme potentiellement une sculpture, mais c’est le sculpteur qui doit la façonner. L’effort est un facteur libérateur de première importance, la paresse un écueil qu’il faut absolument surmonter.

Beaucoup de faux maîtres sont suivis d’un grand nombre de disciples parce qu’ils affirment que leur enseignement ne requiert aucun effort, car ils prennent tout en charge. Rien n’est plus trompeur ! Sans effort, il n’y a pas de progrès ; sans application il n’y a pas d’avancement.

Le sage yogi Patanjali nous dit que pour libérer l’esprit de ses liens et atteindre la libération, effort et détachement sont essentiels, et que même se détacher requiert un effort, cela bien entendu dans le cadre d’une pratique de la méditation et de la juste compréhension du caractère transitoire de l’homme.

Tout requiert effort : analyser et stimuler le meilleur qui est en nous en déracinant ce qui est nuisible ; être vigilant dans l’esprit, dans les mots et dans les actions ; stimuler des état mentaux exemplaires et les partager avec les autres ; et enfin soumettre le corps à un exercice physique régulier, suivre une alimentation saine, apprendre à respirer et à laisser des impressions positives dans l’esprit. Cultiver l’amitié et améliorer les liens affectifs avec les autres demandent de l’effort. Et toujours à travers l’effort, et pas le moindre, on arrive à la réalisation de soi.

Dagu disait «  Ardu est le chemin » ; « Plus difficile que marcher sur la lame d’un couteau est le parcours vers la libération ». Jésus affirmait : « Etroite est la porte ». Bouddha déclarait : « Celui qui ne s’efforce pas alors qu’il est nécessaire de le faire, celui qui est indolent quoique jeune et fort, celui dont les pensées reflètent la paresse et oisiveté, celui-là n’atteindra pas la sagesse qui porte au chemin ». Il stimulait ses disciples en leur répétant avec insistance : « Levez-vous ! Soulevez-vous ! Préparez votre paix mentale sans jamais vous décourager ».

Oui, c’est à travers l’effort qu’on atteint le non-effort, c’est-à-dire l’effort naturel, à travers ce qui est intentionnel on arrive au non intentionnel.
 


 

Commentaires

  1. Un vrai maître et un faux maître? Un qui sait et un qui ne sait pas? Ceux qui choisissent le bon chemin et se qui se trompent? Les paresseux et les disciplinés?
    Ou un diamant au cœur de chacun? Un diamant au cœur de chaque chose, de chaque être, de chaque cellule? Et du lien entre tous ces diamants qui réalise une unité que nous avons oubliée…
    et merci aux maîtres, aux disciples et même à ceux qui nous mènent en bateau quand nous sommes fatigués de nager… In lakesh…
    Tekla
    http://www.sacre-de-femme.org

  2. Tout à fait. Voici ce que j’écrivais hier à une amie qui m’avait adressé un email suite à cet article : “Et dire que tout ceci (Joaillier ou quincailler) n’est pas la Vérité finale, car chacun de nous est un Maître, et nous n’avons nul besoin d’aller le chercher à l’extérieur. C’est une grosse prise de conscience à faire, lâcher tous les doutes immiscés par l’égo, et avoir confiance en sa propre Source.”.

Laisser un commentaire