Je ne sais rien

Je ne sais rien. Je ne suis rien. Je n’ai pas de connaissances qui me distinguent. Je n’ai pas de statut, ni aux yeux de Dieu ni aux yeux des hommes. Rien ne me différencie de mon frère humain. Je n’ai pas de pouvoir ni d’intention de pouvoir. Je suis le mystère incarné de la vie. Je suis “complet” dans la simplicité de l’acceptation de ce mystère, sans attente, sans question.

Je ne sais pas pourquoi, je ne sais pas comment et je ne cherche pas à savoir. Je suis la Paix. Je n’ai pas mémorisé de conseils à fournir, pas de méthode à proposer. Mais je réponds aux questions, comme j’accueille un rayon de soleil ou une goutte de pluie. Je suis, dans l’accueil de “ce qui est”.

 
Je ne sais rien
 

Dépourvu de savoir, l’âme est simple, détendue.

Il ne manque rien à celui qui n’aspire pas au savoir. Le savoir est toujours incomplet, il en manque toujours un morceau. Le puzzle grandit à mesure qu’il semble se compléter. Je ne sais pas ce qu’est la vie après la mort du corps, mais j’ai clairement perçu qu’elle était éternelle. Je ne sais pas si Dieu existe, mais j’ai vu que la vie était Intelligence. Je ne sais pas si je suis toujours juste dans mes actions et mes pensées, mais je m’abandonne au flot de la vie.

Je ne sais pas s’il vaut mieux être spirituel mais j’ai vu qu’il était bon d’être vivant. Je ne sais pas s’il y a plus et plus loin mais je sens que je n’ai pas à y aller. L’ambition est réduite à l’impulsion de l’instant. Je ne sais pas ce que sera demain mais je vis ce qui est aujourd’hui. Vraiment, je ne sais rien et cette ignorance est Divine. Je ne peux plus être le réceptacle perpétuel d’informations, je ne peux plus être que l’accueil de la vie. Je ne suis pas un disque dur, je suis un cœur tendre.

Je ne sais pas pourquoi j’écris cela. Je ne sais rien…

Thierry Vissac

Commentaires

  1. J’adore !
    Je suis la simple d’esprit qui ne sais pas, ce que demain me réservera, mais qui sais que je peux avoir confiance. M’abandonner dans les bras de la vie, ici et maintenant, ni plus, ni moins….

  2. Merci Philippe, après avoir beaucoup cherché, j’ai fini par trouvé qu’il n’y avait rien, rien à faire, juste être…. Après vous, votre site et vos compagnons, je viens de découvrir Armelle Six… vous vous rejoignez beaucoup, il y avait aussi un certain Satprem…et maintenant il y a moi, il y a nous car après cette merveilleuse re-découverte, je ne peux plus l’ignorer et alors laisser être la Vie fluide et limpide couler à travers moi, nous…. avec son flot d’émotions, d’histoires qui se racontent…Merci encore….

Laisser un commentaire