Histoire de sondage

Ce matin je terminais de lire (une fois de plus) quelques témoignages et évidences sur le sujet “médias, politique et finances : tous main dans la main”. Bref ça ne sert à rien d’écouter, lire ou regarder les informations, tout cela n’est que MANIPULATION pour mieux nous maintenir dans la “matrice” de la peur, de la soumission, de la guerre, etc. Avec toujours le même principe : deux informations vérifiables ou évidentes, pour une information pipotée qui paraîtra vraie au milieu des autres. Et encore, je crois qu’ils n’ont même plus besoin de faire dans la finesse, leur public est acquis à leur cause : “c’est écrit dans le journal (ou passé à la TV), c’est que ça doit être vrai)…

Ne regardant plus la télé et n’écoutant plus la radio depuis des années, j’avoue que je jette encore un œil de temps en temps sur Google News, qui résume (un tri manipulateur de plus) ce que les journaux publient dans les actualités. Dans tous les domaines je ressens clairement la grande mascarade, que tous les acteurs jouent le même jeu, pour maintenir le monde dans une vibration la plus basse possible. Je consulte de moins en moins les informations, et je pense qu’à court terme j’arrêterai définitivement, comme de nombreuses personnes de mon entourage l’ont déjà fait depuis longtemps. Toutes ces manipulations ne font pas (plus) partie de ma vibration, je ne suis ni pour, ni contre, elles ne me concernent plus.

Bref, donc je terminais de lire un article sur le sujet, quand je reçu un appel de BVA (institut de sondage). Cela faisait quelques années que je n’avais plus eu d’appel de ce type, et je me suis dit que cela aller m’amuser. Je n’allais pas être déçu. Mon interlocutrice, très polie, m’expliquait la démarche, me demandait si j’acceptais, puis me posa quelques questions généralistes pour pouvoir mettre mon profil dans les bonnes cases.

En fait le sondage portait sur… la télévision ! Pour éviter de nous faire perdre du temps réciproquement j’ai précisé que je ne regardais pas la télé. Il y eu un long silence de trente secondes, et elle me raccrocha au nez. J’ai esquissé un large sourire et remercié l’Univers pour ce clin d’œil plein d’humour.

 
Histoire de sondage
 

Laisser un commentaire