Une expérience insolite avec l’eau

Nous allons vous parler bientôt de l’Eau et de ses qualités de vie, de manière détaillée. En attendant je partage aujourd’hui avec vous, une expérience extra-ordinaire sur le sujet : une histoire d’eau !

Au cours de l’année 2012, la vie m’a amené à rencontrer un personnage intéressant et sympathique qui vit avec sa famille quelque part au milieu des Landes : Florent Pomier. Florent est comme moi et beaucoup d’autres, un passionné de recherche sur l’eau et sur l’écologie : il a recréé chez lui la fameuse baignoire hydrodynamique de Jeanne Rousseau.

L’ attention de Jeanne, née en 1915, pharmacienne et chercheuse, avait été attirée entre autre, par la réputation miraculeuse des eaux de source. D’après ses observations, l’eau dite miraculeuse, sort à une température constante de 4° du rocher. Elle est alors à un maximum énergétique et est aussi au point d’inversion de son PH : négatif au-dessus (milieu alcalin), positif en-dessous (milieu acide). Son idée a été de reproduire les mêmes caractéristiques de cette eau… dans une baignoire !

La technologie utilise deux systèmes tourbillonnaires (roues) qui tournent à une vitesse constante en sens inverse, créant ainsi un système aimanté bipolaire dans l’eau de la baignoire. Le baigneur (ou la baigneuse) se situe dans l’eau de la zone entre les deux roues, zone dans laquelle l’eau est supposée acquérir ses propriétés miraculeuses. Jeanne a beaucoup expérimenté avec sa technologie et a souvent constaté un effet de nettoyage sur le corps humain avec une élimination abondante par la peau, la vessie et les intestins.
 
Bain Jeanne Rousseau
 
Je me suis prêté au jeu de l’expérience, avec Anne et Annie, chacun à son tour.

Florent m’a demandé de me tenir aux barres horizontales car le mouvement d’eau résultant (quand les roues se mettent en branle) allais me propulser vers le haut (vortex ?). Ici pas d’eau à 4°. Ouf ! Avez-vous déjà essayé de rester dans de l’eau à 4° ? Bonne chance !

J’ai fait le silence dans ma tête. Hop ! C’est parti pour trois minutes (en fait, j’ai fait deux fois trois minutes). La séance a été mouvementée par les courants et la force de l’eau. J’ai ressenti plein de joie à l’intérieur de moi, et aussi des « émotions » qui sont remontées. A la fin, la sensation de bien-être était déjà là et je me suis senti plus recentré, plus équilibré et plus serein. Ce sont des sensations subjectives. Le meilleur restait à venir.
 
Bain Jeanne Rousseau
 
Nous avons ensuite déjeuné tous ensemble (auberge espagnole) et partagé. C’est ce à quoi servent les rencontres. Pendant le déjeuner Florent m’a tendu des feuilles d’informations à lire. A ma grande stupéfaction je me suis aperçu que je pouvais les lire sans mes lunettes. Cette vision inaltérée (fait objectif) a duré de deux à trois jours. J’ai même vu sur le bord d’un verre, posé sur une onde de forme, les gouttes d’eau dans une structure hexagonale. Les autres témoins du jour ont confirmé mon affirmation. Quant à l’élimination des toxines… je ne vous en parle pas ici.

Voilà ! Bien que je sois convaincu que les miracles viennent de l’intérieur quand on ne les attends pas, je pense que la baignoire de Jeanne n’a pas encore révélé tous ses secrets.
 
Bain Jeanne Rousseau
 
Toutes les recherches sur un sujet induisent des rencontres par synchronicité. On y partage alors nos expériences, ce qui soutient le mouvement fluide de la Vie. Nous avons aussi parlé de géobiologie et de bien d’autres sujets.

Magnifique journée passée dans la joie et l’amour que nous sommes.

Bonnes recherches, bonnes rencontres, bons partages.

Vive l’eau de la Vie, mais pas l’eau de vie !

Une interview de Jeanne Rousseau et la baignoire de Florent : lien

>>> INFO MISE A JOUR : Nous n’avons actuellement pas d’adresse à vous communiquer concernant la baignoire hydrodynamique


 

Commentaires

  1. Il serait intéressant d’en savoir plus avec des tests, je veux dire qu’il y a probablement pas mal des personnes qui ont essayé la baignoire, quelle est la sensation globale?
    il serait intéressant aussi d’avoir des plans pour refaire d’autres baignoires et de multiplier les expériences.

  2. Bonjour,
    Tout d’abord MERCI pour ce partage fort intéressant.
    Si je peux me permettre, j’ai relevé une anomalie concernant les PH.
    Ils sont étalonnés de 0 à 14. En dessous de 7 on est en milieu acide, au dessus de 7 en milieu basique.
    Vous écrivez ” Elle est alors à un maximum énergétique et est aussi au point d’inversion de son PH : négatif au-dessus (milieu alcalin), positif en-dessous (milieu acide).”
    Qu’entendez-vous par “positif” et “négatif” ?
    Je ne suis pas sûre d’avoir bien compris.

Laisser un commentaire