Electricité et spiritualité

Ce matin il y a eu une coupure d’électricité. Elle n’a duré qu’une heure, le temps de réfléchir à la place importante que représente l’électricité dans nos vies au quotidien.
Quand nous avons une panne de courant, nous savons qu’elle ne va pas durer. Donc nous patientons, mais avec l’incertitude sur le moment où tout sera rétabli.

Electricité et spiritualité

Nos habitudes sont bouleversées par une contrainte extérieure. C’est le moment de faire le point pour prendre conscience de toutes nos habitudes et rituels. Se faire un thé, recharger son portable, relever les emails, regarder une vidéo (pas la télé ! lien) allumer une lampe pour lire, etc. Alors on se rend compte à quel point le quotidien peut-être englué dans les habitudes. Mais il en est de même pour ceux qui vivent sans électricité dans des pays chauds, tout le monde se crée des habitudes au quotidien. Pour son confort, son bien-être, etc., c’est bien normal.

Le côté rassurant des habitudes est aussi un frein. Évidement il ne s’agit pas de changer toutes ses habitudes. Réfléchir à celles que l’on pourrait modifier, remplacer, supprimer. Quelles habitudes nous permettraient d’acquérir de nouvelles connaissances (et dans quel but ?), de voir les choses différemment, d’aider quelqu’un, de donner plus temps à la méditation, de mieux s’alimenter, etc.
Parmi ces nouvelles habitudes lesquelles sont dépendantes de l’électricité…?

Nos rituels quotidiens autour de nos habitudes nous confinent dans notre mental. Nos déplacements à l’intérieur de la maison et à l’extérieur, les endroits où nous nous installons, nos gestes, tout est « automatique ». Cela laisse peu de place à l’ouverture à l’intuition et à la réception des signes. La plupart des habitudes endorment et limitent la créativité. On sait bien que pour avoir de nouvelles idées il faut briser ses habitudes, ou partir explorer l’inconnu.

Visualisons nos jours, nos semaines, nos mois (nos années ?), se ressemblent-ils ? Certes il n’est pas facile de faire de grands changements. Mais sans y penser, rien ne se fera, il n’y aura pas d’action. A chacun d’agir selon sa situation (conjoint, enfants, endettement, handicap, etc.) et son degré de satisfaction par rapport à sa vie. Se poser la question,  est-ce que le matin je suis « enthousiaste » de vivre cette nouvelle journée ? Est-ce que je ris au moins trente minutes chaque jour ? Est-ce que je suis disponible pour les autres ? Ou en suis-je avec mes projets ? Quels sont les projets qui servent simplement à me donner bonne conscience, et qui ne débuteront ou n’aboutiront jamais ? Tout est possible, même les plus grands changements… attention la peur n’est pas le meilleur conseiller…

Etre dans le moment présent (le plus souvent), nous aide à réduire les habitudes au minimum. C’est reprendre le contrôle en agissant par intuition, en fonction de ce que nous ressentons. C’est avant tout se sentir Vivre, ce qui n’est pas possible lorsqu’on agit automatiquement comme un robot.

Pour en revenir à la coupure d’électricité, le mental la vit comme une contrainte venue de l’extérieur. Ce n’est pas nous qui choisissons de passer un moment sans électricité. Se placer dans le moment présent permet de faire tout simplement « avec » les éléments. Que ce soit une coupure courant, une panne de voiture, ou tout autre « incident ». Dans le moment présent on est bien avec soi-même, on se sent avant tout Vivant, quels que soient les faits extérieurs. Cela ne signifie pas ne rien faire et rester contemplatif, pas du tout. On peut être dans l’action, en agissant sur les éléments sur lesquels nous avons un contrôle, sans nous énerver sur ceux sur lesquels nous ne pouvons rien faire. Et sans nous laisser envahir de doutes par rapport au futur qui n’existe pas dans le moment présent.

Etre dans le moment présent n’a rien de naïf ou d’inconscient par rapport au futur. C’est en étant centré et lucide que l’on prend les meilleures décisions, pas en étant sous l’emprise de la peur et du doute. D’un point de vue quantique, nos émotions émettent des ondes. Ces ondes vont d’une part attirer des ondes de même nature, et d’autre part elles vont, à travers l’eau dans notre corps, agir sur toutes nos cellules. Il n’y a rien d’ésotérique, de magique ou de mystique là-dedans, la science moderne permet d’en avoir les preuves (voir nos autres articles sur le sujet). Alors à chacun de choisir le type d’émotions qu’il vit (et reçoit de son entourage) au quotidien.
Je vous envoie un grand sourire, de la joie, de l’amour et de la paix.


 

Laisser un commentaire