D’une vie subie à une vie choisie

Notre éducation occidentale nous a appris à nous identifier avant tout à l’Avoir : un corps, un diplôme, une famille, une situation professionnelle, une maison, des loisirs… Pourquoi avons-nous l’habitude de dire j’AI la santé par exemple et non je SUIS en santé ?

Nous avons appris à nous définir à partir de critères extérieurs. Tant que ces critères nous permettent de maintenir une image valorisante de nous-mêmes, nous pouvons prendre suffisamment de plaisir dans notre quotidien et poursuivre notre vie ainsi. Cependant, si ces critères extérieurs nous sont enlevés (chômage, divorce, départ des enfants, maladie etc.), nous nous trouvons bien démunis, et la souffrance peut prendre le dessus avec son cortège de récriminations, de frustrations, d’irritabilité ou de dépression.

En fait, ces moments de crise sont des événements que nous avons-nous-mêmes crées par nos croyances inconscientes et qui présentent une opportunité de changement, de croissance fabuleuse. Notre stress et notre souffrance sont les indicateurs qu’il est temps pour nous de rentrer à l’intérieur de nous-mêmes pour y découvrir le JE SUIS au-delà de toutes les représentations mentales qui nous définissent, là ou réside la sécurité, au-delà de toutes les contingences extérieures.

Cet espace intérieur est aussi et surtout un champ de création infini qui nous permet de passer d’une vie subie à une vie choisie, quand on sait comment communier avec lui.

 
D’une vie subie à une vie choisie
 

Les physiciens quantiques nous apprennent que tout notre monde extérieur est issu d’un champ de conscience unifié, une divine matrice, un champ de tous les possibles, une Source Unicitaire, la vacuité. Suivant les auteurs les noms diffèrent mais nous ne pouvons plus ignorer que, comme le dit Nassim Haramein que, « ce ne sont pas les choses qui définissent l’espace mais l’espace qui définit les choses ».

Il est aujourd’hui à la portée de chacun d’intégrer dans sa vie quotidienne le potentiel infini que recèle cet espace, qui constitue l’essentiel de notre ETRE. Nul besoin de partir méditer dans des contrées lointaines pendant des dizaines d’années. En changeant de croyances et avec un peu de pratique, nous avons aujourd’hui des techniques dont la Méthode HoloQuantique fait partie pour apprendre à nous relier à notre Puissance intérieure et à notre Sagesse profonde. A partir de cet espace de Silence nos vies changent en profondeur, dans la douceur et le lâcher prise.

Les techniques HoloQuantiques permettent de modifier en douceur les vibrations que nous émettons et qui nous maintiennent dans une vie limitée et limitante et nous offrent l’opportunité d’un saut quantique magnifique. En cette période de découvertes scientifiques majeures qui réconcilient enfin science et spiritualité, nous sommes invités individuellement et collectivement à faire ce saut de conscience, à retrouver notre pouvoir personnel pour le mettre au service de l’ensemble.

Caroline Holodenko
www.soufflequantique.com

 

>>> Pour participer au Webinaire gratuit de Caroline
“Comment stimuler les synchronicités favorables à votre accomplissement”
le mardi 25 octobre à 20 heures, inscrivez-vous maintenant :
Cliquez ici


Commentaires

  1. Merci Philippe pour ce partage !

    Que dire ? Je suis un adepte de la vacuité comme voie de communion tant intérieure qu’avec le Tout environnemental car elle offre justement de se libérer de la multitude de considérations, pensées et projections de Soi imposées par nos habitudes de fonctionnement (nées du vécu, de l’éducation, …) pour pouvoir évoluer avec notre nature intérieure, celle-là même qui véhicule tant notre présente raison d’être que nos personnelles richesses d’expression comme d’épanouissement.
    je suis donc ravi de lire ton article !
    Sincèrement
    Hubert

  2. Quand le sujet de “croyances” capte mon attention soit dit “par une personne qui y fait allusion comme Caroline nous en parle ou d’une autre manière” est libérateur. Ça me ramène à la présence de l’instant présent. Tout a coup on retrouve notre pouvoir. C’est tellement facile, dès qu’il y a un peu de stress c’est l’inconscient qui nous hypnotise. Mais ce n’est pas facile de garder cette vigilance. Le chemin du juste milieu et la pensée juste prend beaucoup d’importance selon moi si on veut garder cette présence “je suis”.
    Le “Je Suis” signifie “Lumière ” et le Christ est
    Lumière. Jesuis Christ ou Jésus Christ est-ce la même chose ?

Laisser un commentaire