Découvrez la richesse d’un nouveau départ

Nous aimerions vivre une nouvelle vie ; dans notre esprit, nous nous imaginons en train de recouvrer le droit de vivre sans limites, de nous libérer de relations destructrices, d’abandonner les pensées et sentiments négatifs. Et voilà le nœud du problème. Nous en parlons, nous allons jusqu’à planifier notre nouveau départ, nous prévoyons de prendre des mesures, lorsque les choses s’arrangeront… Cela ne va pas plus loin. Nous rêvons, mais nous n’agissons que rarement. Nous ne nous éveillons pas à la seule vérité cruciale pour quiconque souhaite prendre un nouveau départ : c’est maintenant ou jamais !

Si vous souhaitez sincèrement changer votre vie, demain n’existe pas. C’est là où la vie se renouvelle perpétuellement que nous pouvons espérer repartir à zéro. Mais avant que nous discutions de cela, vous devez comprendre une idée peut-être difficile à admettre : les nouveaux départs, quels qu’ils soient, les seuls possibles, doivent s’ancrer dans la réalité, mais sans pour autant être inféodés à un endroit ou à un moment.

Voilà qui peut sembler quelque peu confus de prime abord, mais en faisant appel à notre expérience personnelle, nous en confirmerons le bienfondé. Nous avons tous ressenti l’espoir engendré par le début d’une relation ou par un changement de profession. Mais nous savons que, dans le meilleur des cas, ces moments de notre vie ressemblent davantage au décollage fulgurant d’une fusée qu’à la lumière perpétuelle d’une étoile à l’horizon. Une fois la flamme éteinte, nous revenons au point de départ, nous nous efforçons de modifier encore la situation et c’est ce que nous appelons un nouveau départ.

 
Découvrez la richesse d'un nouveau départ
 

Tant que nous considérerons une personne ou un moment comme ce point de départ, chaque tentative se soldera par un échec. Ce qui est véritablement nouveau n’est ni personnel, ni matériel, ni temporel. Il n’est assorti d’aucune condition. Sinon, nous nous bercerons d’illusions, ces créations du désir qui s’efforce d’éteindre ses propres feux. Et c’est là justement que le bât blesse : notre désir d’un nouveau départ, aussi plein de promesses soit-il, est incapable de nous conduire vers une nouvelle vie. Nous en arrivons ici à une leçon cruciale.

Ce ne sont pas des braises mourantes de notre ancienne vie que surgira la flamme d’une vie nouvelle. Le terrain secret d’où naîtront les conditions favorables à un nouveau départ doit être sans rapport avec le temps passé. Il ne peut y avoir de début qu’après une fin. Naturellement, cette leçon nous rappelle la légende du phénix, qui naît des cendres complètement éteintes, soit une image universelle qui nous fait comprendre que la vraie vie ne peut en aucun cas être une continuation de ce qui était. Les mots ne suffisent pas à décrire l’importance de cette découverte : nous devons perdre tout ce qui était avant de posséder ce qui est. Mais il nous est possible d’appliquer cette idée à notre vie de tous les jours.

En effet, il ne suffit pas de planifier un nouveau départ. Il faut le vivre. Il faut agir dans le présent, en commençant par éclairer notre vie de notre nouvelle lucidité. Voici ce que cela signifie en termes concrets. Le nouveau départ commencera seulement lorsque notre vieux Soi aura disparu, lorsque ce que nous étions sera mort. Bien que cette idée vénérable puisse être exprimée en termes très variés, elle aboutit cependant à la même action : pour repartir à zéro, nous devons accepter d’acquitter un prix spirituel, celui de nous libérer des pensées que nous transportons avec nous d’un moment à l’autre. Pour nous faciliter la tâche, nous devons comprendre que notre habitude de revivre et ressasser des états mentaux et émotionnels, bien qu’elle nous procure du réconfort, nous coûtera notre chance de vivre dans le renouveau de notre véritable Soi, de sa nature à la fois paisible et puissante.

 
Découvrez la richesse d'un nouveau départ
 

Tourner délibérément le dos au passé est une condition essentielle pour retrouver notre vraie nature. Mais le Soi illusoire ne se laissera pas facilement supplanter. Même s’il affirme le contraire, sa nature ténébreuse abhorre la lumière du présent, car il est incapable de pénétrer dans sa nouveauté. Comment le pourrait-il ? On pourrait tout aussi facilement essayer de recouvrir la couronne du soleil ! Cette machine infernale ne se reconnaît elle-même qu’en appelant ses propres images des expériences du passé. Mais dans le présent vivant, il n’y a de place ni pour les images éculées des gloires passées ni pour les illusions d’une lumière future. Il n’y a que l’esprit de la nouvelle vie.

En abandonnant le vieux Soi pour entrer dans le présent, nous l’entendrons hurler désespérément : « Mais tu ne peux pas vivre sans moi ! Qui s’occupera de toi, qui veillera à ton confort sinon moi ?» Il sera alors nécessaire d’apprendre à répondre à cet esprit retors, car il est l’ennemi de tout ce qui est frais, pur, neuf. Voici une réponse que vous pourriez retenir. Faites envoyer par votre coeur lucide ce message à l’adversaire trompeur de tous les nouveaux départs : « Tu ne peux me donner ce dont j’ai besoin. Ce que j’aimerais voir, tu ne peux pas me le montrer. Ce que j’espère être, tu ne peux pas m’aider à le devenir. Tais-toi. Va-t’en et ne reviens plus. »

Ensuite, en demeurant à l’écoute de vous-même, continuez votre progression vers le présent, le nouveau, l’inconnu. Souvenez-vous d’une seule chose : en tenant toujours devant vous la lumière de votre nouvelle intuition, vous écarterez les ombres qui pourraient vous barrer la route. Que cette vérité soit votre guide ! Puissiez-vous vous libérer facilement de tout ce qui était, en faveur de tout ce qui est nouveau, tout ce qui est vrai, tout ce qui est vous !

Extrait de « Vivre et lâcher prise », Guy Finley, Les Éditions de l’Homme.
 


 

Commentaires

Laisser un commentaire