Culpabilité et Résilience

La culpabilité, c’est quoi ?
Nous connaissons tous ce sentiment, à des degrés divers, ce désarroi qui nous habite quand nous estimons avoir mal agi et qui nous entraîne dans le remords. Ce tumulte émotionnel nous enchaîne alors dans des comportements d’autopunition, d’autodestruction, et des comportements addictifs qui nous permettent de nous abrutir pour ne pas faire face à ce sentiment anxiogène. Nous devenons notre propre bourreau jugeant sévèrement une autre partie de nous-mêmes, en permanence.

Le plus grand conflit, c’est avec nous même que nous l’entretenons. Quand notre comportement s’avère différent des valeurs socio- culturelles qui nous ont été transmises et que nous avons intégrées comme vérité absolue, le dénigrement de nous-même s’infiltre dans notre conscience. Quand la Vie nous offre des expériences qui s’éloignent de la moralité collective, l’image parfaite que nous souhaitons incarner s’effondre, nous nous jugeons indignes de vivre heureux, la souffrance devient notre plus fidèle compagnon de voyage.

Comment s’en sortir ?
Le manichéisme et la dualité sont inscrits dans nos codes cellulaires, et entretenus par nos croyances inconscientes, éducatives, profondes.

Activer la conscience de l’observateur en nous, cette Présence qui observe nos belligérants intérieurs, le jugeant et le jugé, la victime et le bourreau, sans donner plus d’importance ni à l’un ni à l’autre, comme une mère aimante qui n’entre pas en réaction face à la colère de son jeune enfant, permet peu à peu de diminuer l’impact de ces pensées destructrices. Privées d’énergie vitale, elles s’étiolent, puis finissent par s’éteindre.

Culpabilité et Résilience

Pratiquer également un temps de méditation, accompagnés des sons de guérison matriciels favorise cet apaisement intérieur. Quand l’anxiété prédomine, se poser en silence peut être particulièrement difficile et occuper le mental à la récitation de mantras permet de peu à peu modifier les circuits neuronaux, d’apporter de nouvelles informations au corps, même si l’impression d’être toujours avec un mental en effervescence persiste.

Suivant la sensibilité de chacun, la pratique du chant des voyelles* est aussi un excellent moyen de contourner ce tandem mental-émotionnel destructeur.

Ces différentes pratiques élèvent la fréquence vibratoire de notre corps, changent alors son niveau de conscience. Un nouveau regard, empreint de compassion envers nous-mêmes peut alors naître et se développer

Pourquoi choisir de se libérer de la culpabilité ?
Inciter l’être enfermé dans sa souffrance à emprunter un chemin de libération n’est pas un argument suffisant parce que, lorsque l’on se sent coupable, nous estimons mériter un châtiment, et l’anxiété que nous endurons est donc la sentence que nous avons prononcée envers nous-mêmes et que nous sommes incapables d’abandonner.

Par contre, si l’être parvient à prendre conscience que dans la trame quantique, la souffrance qu’il s’impose contribue à alimenter le réservoir de souffrance de toute l’humanité par la loi de biorésonance, s’il prend conscience profondément que chacun de ses conflits intérieurs, que chaque once de sa culpabilité contribue à entretenir toutes les guerres et conflits extérieurs, il peut avoir là un argument suffisant pour se mettre en action et prendre soin de sa souffrance morale, non pas pour lui, qui ne croit pas mériter d’être heureux mais pour ceux qu’il aime et à qui il souhaite profondément éviter les affres qu’il endure.

(*) Le chant des voyelles est une pratique de sons conscients, des vocalises de voyelles, dans un ordre précis, qui permet l’élévation vibratoire des cellules du corps humain. Ce chant réveille nos cellules à leur nature divine et pénètre dans les espaces interatomiques de notre matière, nous rappelant que nous sommes avant tout, des êtres de Lumière et d’Espace, reliés à la Source. Cette pratique nous permet de nous harmoniser avec notre environnement changeant et de vivre de plus en plus en communion avec notre être véritable. Il nous permet de dépasser la fréquence du mental et de découvrir la puissance du silence au-delà des mots, du langage, et il nous aide à choisir de nous incarner véritablement.

Extrait des “Fiches Quantiques” de Caroline Holodenko

Ce soir, mardi 25 octobre 2016 à 20h, Caroline vous offre un webinaire (conférence sur internet), sur le thème : 
“Comment stimuler les synchronicités favorables à votre accomplissement”
Réservez dès maintenant votre place gratuitement : cliquez ici

Ce webinaire en direct sera interactif, Caroline répondra à toutes vos questions. Regardez la présentation en vidéo, voici le lien

 
 
 
 
 
 

Commentaires

    • Je ressens ce message profondément juste. Mais parfois même si c est entendu dans la conscience extérieure il y a un chemin a parcourir a l interieur avant de pouvoir l entendre dans les cellules . S aimer passe par cette acceptation de ce qui a ete et ce qui est pour se laisser aimer aussi. Merci à vous

  1. J’avoue que ce texte me sera d’une grande aide! sincèrement! Je suis très fragile sur ce point de ma personnalité et il arrive que je traîne une “situation” durant des semaines en “m’autoflagellant”. J’entrevois une porte de sortie…
    Merci, merci et merci.

Laisser un commentaire