Toute croyance à propos de soi-même est un obstacle

Ce que vous êtes ou qui vous êtes n’a rien à voir avec une quelconque pensée que vous pourriez avoir sur vous-même. Qui vous êtes n’a rien à voir avec ce que vous avez fait, votre passé, votre vie, votre travail, etc. Ce qu’il y a entre votre naissance et votre mort c’est toutes vos ambitions, vos peurs, vos mélodrames, vos problèmes.

Nous ne pouvons nier nos fonctions et nos rôles, et nous devons les honorer, mais il y a quelque chose de plus vital, de plus profond que cela.  Vous pouvez connaître des milliers de faits sur vous-même et votre histoire (voir pousser plus loin en faisant une psychanalyse), et toujours ne pas connaître qui vous êtes. Car cette connaissance n’a rien à voir avec la connaissance conceptuelle de morceaux d’informations, il s’agit d’une connaissance plus profonde.

 
Toute croyance à propos de soi-même est un obstacle
 

Vous avez certaines pensées ou images mentales sur vous-même, c’est une identité « normale » que les gens ont. Il y a une dérive de l’identité à partir de certaines images mentales ou de pensées que vous avez à propos de vous, que vous répétez à vous-même en parlant aux autres. Si vous devenez trop identifié avec une étiquette alors cela devient un obstacle pour aller au-delà.

Trouvez quelque chose en vous qui est plus puissant, plus authentique, plus « qui vous êtes vraiment » que l’image que vous avez dans votre mental. Vous devez inviter le moment présent dans votre vie aussi fréquemment que vous le pouvez.  Vous devez faire de la place pour le moment présent, car c’est seulement alors que ces images et concepts mentaux n’opèrent pas. Soyez conscient de vos sens de perception, touchez, regardez, écoutez, observez les choses sans juger et sans étiqueter.

L’autre mot pour la présence est la vigilance. En étant conscient dans le moment présent vous devenez également vigilant à l’intérieur de votre corps, vous ressentez le champ d’énergie qui anime la forme physique. Une fois que vous commencez à rentrer en contact avec le corps intérieur, avec la paix intérieure, vous réalisez que vous êtes plus grand que votre petit « moi » lié à votre image et à vos pensées.  La plupart des gens s’accrochent à leur « moi » parce qu’ils ne savent pas qui ils sont.

 


 

Laisser un commentaire