Comment se Libérer de la Souffrance

Le fruit de toute mauvaise action peut être contrebalancé par un acte meilleur.
Quand on jette une pierre en l’air, on peut la rattraper au vol. Ainsi la conséquence d’une action peut être modifiée. C’est pourquoi il est inutile de vous affliger et de vous appesantir sur votre sort ; Dieu peut transformer votre destinée au gré de Sa volonté. Même si un horoscope indique une très forte probabilité de mariage, cela peut changer si la personne pratique une sadhana dès son jeune
âge et recherche la compagnie des sages (satsang). Les épopées (par exemple le Ramayana et le Mahabharata) nous en fournissent des exemples.

Le voyageur qui descend un cours d’eau en bateau ne se torture pas l’esprit à rechercher son origine. Nous avons peut-être commis des erreurs dans le passé mais il est inutile d’y penser et de s’en soucier aujourd’hui. Mieux vaut s’efforcer de construire le futur. C’est cela qui est important.

Mes enfants, ne pensez jamais : « Je suis un pécheur. Je ne suis capable de rien ». Aussi pourrie que soit une pomme de terre, si une petite partie de la racine est encore saine, le germe pourra en sortir et pousser. Ainsi, s’il y a en nous la moindre trace de samskara (disposition, affinité) spirituel, nous pouvons progresser en nous y accrochant fermement.

 
Comment se Libérer de la Souffrance
 

Nous avons toujours cru que le corps était d’une importance suprême et durable. Cette croyance a entraîné beaucoup de souffrance. Pensons désormais le contraire : c’est l’atman (le Soi ou l’Âme) qui est éternel et qu’il s’agit de réaliser. Si cette pensée est profondément ancrée en nous, nos chagrins s’envoleront pour laisser place à la béatitude.

Pour celui qui porte un fardeau pesant, la simple idée que le lieu de la halte est proche constitue un réconfort, car il sait qu’il pourra bientôt le poser. Si en revanche il croit que le chemin est encore long, sa charge lui paraîtra plus lourde. Ainsi, la pensée que Dieu est proche de nous allège notre fardeau. Une fois que vous êtes montés sur un bateau ou dans un bus, pourquoi ne pas poser vos bagages ? Posez-les ! Dédiez votre vie à Dieu ; Il vous protégera.

Quel que soit le lieu où ils se trouvent, les gens le critiquent. En conséquence, leur mental est bagité. Cette habitude doit changer. Oublions les imperfections de l’endroit où nous sommes, essayons de découvrir ce qui s’y trouve d’utile et de respecter cela. Voilà ce qui est nécessaire.
Ne voyez que le bien partout et en tout ; alors vos souffrances prendront fin.

Supposons que nous tombions dans un trou. Allons-nous nous arracher les yeux sous prétexte qu’ils nous ont mal guidés ? De même que nous supportons la déficience de notre vision, nous devons tolérer les faiblesses des autres et faire preuve de compassion envers eux.

Paroles d’Amma

 


 

Laisser un commentaire