Comment élever la fréquence vibratoire de notre corps (partie 3)

Au niveau de l’eau

En ce qui concerne le vaste sujet de l’eau, principal constituant de notre matière physique, l’absorber en conscience est un outil d’évolution incomparable. Pour rappel, les travaux de Masaru Emoto ont prouvé que l’eau cristallisait (sous l’effet du gel ou plutôt du dégel) sous différentes formes suivant les influences auxquelles elle était soumise et que la forme favorable à la vie et à la santé est un cristal à la forme d’une étoile  à 6 branches. Cette configuration existe naturellement dans les eaux de source réputées, alors que les eaux en bouteille ou les eaux domestiques ne produisent pas de cristaux mais sont inertes et sans forme. Cependant,  Masaru Emoto a montré que la forme cristalline peut facilement être recrée par l’intention humaine, par des prières de gratitude, des sons, des mots porteurs d’Amour et d’Harmonie. Ces travaux ont donc fait avancer nos connaissances au sujet de la structure de l’eau.

Toujours dans le domaine de l’influençabilité de l’eau, d’autres chercheurs tels que Jacques Benveniste et  Luc Montagné ont prouvé, eux,  que l’eau véhicule des mémoires sous forme d’information. Et que cette information peut se transmettre instantanément et à distance. Ces différents travaux expliquent scientifiquement que l’eau :
a une structure spécifique favorable ou non à la vie, suivant l’influence de l’environnement dans lequel elle évolue est programmable par l’intention humaine est le véhicule des informations qui circulent dans notre corps.
C’est pourquoi restructurer et programmer l’eau que l’on boit est si important.

 
 
Comment élever la fréquence vibratoire de notre corps
 
 

Voici un  « protocole » pour augmenter la fréquence vibratoire de l’eau et des aliments que l’on va absorber : mais c’est juste un exemple pour servir de base et c’est à chacun de créer sa propre manière d’entrer en communion avec cet élément.

Tout d’abord placer l’eau, dans son contenant bien sûr,  devant notre chakra du cœur puis poser l’intention de la purifier de toutes ses mémoires inutiles. Ensuite poser l’intention d’augmenter sa fréquence pour qu’elle soit favorable à la vie et en syntonie avec ce dont nous avons besoin à ce moment-là. Et enfin poser l’intention qu’elle ne soit plus influencée par les autres fréquences   qu’elle va continuer à rencontrer. On peut facilement imaginer que cette eau, si elle se trouve  placée près d’un ordinateur ou bien de personnes en colère   va perdre alors son potentiel vital si elle n’est pas informée de rester stable.

Faire un son en humming ou un haaaa émis à partir du centre de notre poitrine permet d’agir plus facilement à partir de notre cœur et non pas à partir de notre mental. Agir avec des sons nous met en contact avec une partie de notre être plus proche de la Source, du silence de reliance que la pensée, c’est pourquoi c’est une pratique utile.

Bien sûr, le même rituel peut être appliqué aux aliments.

Bien que ces principes soient extrêmement simples et totalement adaptables à notre vie quotidienne occidentale, leur mise en pratique demande de la constance, de la persévérance parce notre corps étant programmé pour fonctionner e manière inconsciente, au début, nous allons surtout découvrir notre manque de recul, notre incapacité à rester dans l’observation neutre et bienveillante de nos comportements automatiques. Cependant, c’est comme pour toute nouvelle pratique, les gratifications viennent avec le temps et l’expérience acquise.
 


 

Laisser un commentaire