Comment élever la fréquence vibratoire de notre corps (partie 2)

Un adage dit « tu deviens ce que tu manges ».

Au niveau de l’alimentation

Pour ajouter de la conscience dans notre alimentation, nous pouvons agir à différents niveaux :
Sur le plan organique : comme le dit Christian Tal Schaller, se nourrir  avec pour base la règle des trois V pour Vivant, Végétal, et Varié  permet de manger en connexion avec le monde végétal, qui est capable de croître à partir de sels minéraux prélevés de la Terre, de Soleil et d’eau et non plus en connexion avec les cadavres d’animaux appelés viande. Quand on se place dans une vision quantique ou l’interdépendance et l’unité sont des évidences, se nourrir de tissus d’animaux morts, sans conscience, ne peut à terme que véhiculer des effets délétères sur la santé humaine, affaiblissant l’énergie vitale des cellules qui les absorbent.

Nous pouvons également agir sur le rythme alimentaire, en choisissant de ne faire qu’un seul repas par jour. Comme manger fait partie de nos réactions de survie, les processus biologiques nécessaires à la prise et l’assimilation de nourriture mettent en branle, activent le cerveau reptilien. Ce cerveau archaïque  est très utile pour nous maintenir en vie mais comme son nom l’indique, il n’est pas très évolué et quand il est trop sollicité, nous perdons le contrôle de nos comportements, laissant alors parler nos instincts, qui hors d’un contexte de danger immédiat, nous amènent souvent dans des voies de souffrances. Le solliciter qu’une fois par jour aide à retrouver un rythme, une cyclicité. Manger sans conscience active inévitablement des codes de prédation ou pour le moins la conviction que notre survie et notre bien être passent par la recherche et l’acquisition de biens extérieurs : les aliments. Et même si aujourd’hui pour la plupart des personnes qui lisent ce texte,  la notion de la nécessité absolue  de trouver de la nourriture chaque jour pour subvenir à ses besoins  de survie n’est plus une priorité quotidienne, il n’en reste pas moins que notre cerveau archaïque fonctionne toujours de la même façon qu’à l’époque où nous étions des chasseurs, cueilleurs.

 
 
Comment élever la fréquence vibratoire de notre corps
 
 

Sur le plan subtil, il faut savoir qu’en réalité, c’est l’énergie vitale, le chi, le prana pour employer des mots issus de différentes traditions mais qui expriment les mêmes notions, qui nous nourrissent et non pas les soit disant calories calculées suivant les principes de la thermodynamie. Cependant, pour la grande majorité des humains actuels, cette énergie vitale est extraite des aliments parce que nous n’avons pas encore évacué les croyances qui nous permettraient de la capter sans passer par l’ingestion de nourriture matérielle. Pour autant, nous pouvons choisir de nous éduquer, de nous rééduquer à cette réalité en conscientisant que comme nous les êtres humains, les fruits et les végétaux sont avant tout de la lumière vibrante et de l’espace et c’est ce qu’ils sont réellement au niveau microscopique, atomique. En honorant les aliments en tant qu’êtres divins, vivants et non pas en tant que matière macroscopiquement  inerte, nous pouvons communiquer cette information à nos cellules quand nous mangeons dans cette conscience. Chaque repas devient l’occasion d’attirer dans notre matière des atomes conscients de leur lumière. Manger dans cette Présence facilite la fusion progressive de notre corps de lumière avec notre corps de matière.

Au niveau du sommeil

Beaucoup de croyances erronées sont aussi véhiculées à ce sujet, en particulier, en ce qui concerne la durée de sommeil nécessaire par nuit pour être en forme dans la journée. Chaque nuit, notre âme quitte le corps physique qu’elle habite à l’état de veille pour continuer ses expériences et aller chercher les informations dont elle a besoin pour accomplir sa destinée. Or, si nous dormons trop longtemps d’affilée de manière régulière, l’âme éprouve des difficultés pour réintégrer le corps physique dont les vibrations ont trop ralenti et deviennent trop lourdes, trop denses pour offrir un « logement » confortable à l’âme. Quand on se sent « vaseux » au réveil, c’est parce qu’en réalité, notre âme n’a pas totalement réintégrée le corps et nous restons coincés entre deux mondes, celui de l’état de veille et celui de l’état de sommeil. Cette dissociation entre l’âme et le corps peut persister plus ou moins longtemps et participe à nous créer des malaises divers et des difficultés dans notre vie diurne.

Dans mon expérience, il m’a fallu plusieurs années pour me réveiller facilement et plusieurs fois par nuit. J’ai été « forcée » à faire ce travail par des contraintes extérieures et  aujourd’hui je récolte les fruits de cet apprentissage car ma vitalité s’est accrue,  le corps s’est habitué et les cellules apprécient ce changement.

Dans cette période de transition, de mutation planétaire, l’insomnie s’invite et parfois sur de plus ou moins longues périodes mais c’est le mental qui croit que c’est un problème et que la fatigue qui s’ensuit est inévitable. Si on profite de ces éveils nocturnes pour écouter notre guidance intérieure et que l’on fait des micro pauses dans la journée pour se reposer quelques minutes quand le corps le demande, on découvre que l’impression de fatigue disparait.

A suivre…

Commentaires

  1. Bonjour,
    Je m’appelle Hubert Arquillière. Je suis « magnétiseur-énergéticien » et viens de « mettre au point » un dessin vibratoire apte à harmoniser et régénérer tout aliment ou autre objet que l’on poserait dessus.
    Je vous contacte car je suis un bio dans l’âme, conscient que la première pollution que j’offre à mon corps via mon alimentation est avant tout vibratoire. Manger naturel est une base d’évolution saine et peut trouver sa pleine efficience si les aliments ingérés ne vibrent pas de pollutions énergétiques comme on en trouve dans leur grande majorité.
    Je diffuse librement ce dessin afin qu’un nombre croissant de personnes puissent profiter de ses bienfaits. Vous pourrez trouver son descriptif ainsi que les pages recto-verso de son impression sur http://www.atramenta.net/lire/harmoniser-et-regenerer/52606. Ce dessin possède la particularité, contrairement à la grande majorité de ceux utilisés dans ce domaine, de n’exprimer aucune religion ni tradition spirituelle en vigueur. Il est libre de droit comme d’efficience naturelle (en tout cas dans mes perceptions).
    Belle journée
    Hubert

  2. Bonjour Hubert, Merci pour ce beau partage. Un dessin vibratoire agissant sur le champ quantique est intéressant à expérimenter pour chaque personne, simplement dans le ressenti, en oubliant toutes explications et interprétations mentales.

Laisser un commentaire