Citadine et spirituelle : en ville, changez de regard !

D’où vient cette idée qu’il faudrait vivre en haut d’une montagne ou au fin fond de la campagne pour « être spirituel » ?

N’avez-vous jamais entendu des réflexions, des idées toutes faites sur la vie en ville : c’est dur, ça relève de la survie. Avec cette comparaison qu’à la campagne, les personnes seraient plus sociables, plus solidaires, moins déprimées, plus en connexion avec la nature, la Vie et donc plus spirituelles ? Que pour s’éveiller « pour de vrai » (être plus dans la joie, plus en paix, plus serein, plus connecté), il fallait vivre en retrait de l’attraction sociétale ?

Et pourtant, parfois, le mode de vie de certains ruraux m’interroge et n’a rien à envier aux citadins : aussi stressés, anxieux, courant à droite à gauche, toujours en voiture sur de nombreux kilomètres.

Alors, oui. Je suis toujours restée perplexe face à ces réflexions…
Les citadins ne seraient pas « connectés » ? Leur déploiement spirituel serait en berne ?
Ne pourrions-nous pas être citadines et spirituelles?
Prenons le contre-pied de ces croyances qui entretiennent un champ non porteur pour l’expansion de chacun.

Citadine et spirituelle : en ville, changez de regard !

Et si la ville était un merveilleux terrain de jeux et d’éveil, connecté à la Vie et n’empêchant pas l’accès à cette paix intérieure ?

Je me suis interrogée et j’ai noté que je ne me sentais pas du tout au bord de la dépression, ni complètement stressée. Je souris beaucoup et je me sens très souvent en connexion éveillée, ouverte à la vie, joyeuse et déployant le plus possible, une façon de vivre consciente au quotidien.

Il semble que j’ai le même temps de « pratique intérieure » que mes amis « ruraux ». Je vis au calme, en plein centre-ville. Je profite de temps dans la nature, dans les jardins publics. Je respire en conscience et j’essaye d’être le plus souvent possible présente à ce que je fais…. Suis-je la seule en ville? J’en doute fort. Nous sommes nombreux. Plus diffus et dilués dans la masse, passerions-nous « incognito » ?

Et s’il suffisait de changer son regard pour découvrir la beauté et la joie de vivre dans cette diversité au grand cœur ? Oui, oui, au grand cœur !

Citadine et spirituelle : en ville, changez de regard !
Changer de regard sur paris

 

En effet, la ville regorge d’opportunités, de services, et rien que pour cela, c’est un trésor d’abondance! Et ça ne s’arrête pas là.
La ville propose une ribambelle d’activités pour se déployer depuis son Être (méditation, yoga, danses, soins alternatifs, chant des voyelles, conférences). Elles nous permettent aussi d’augmenter notre fréquence vibratoire : Activité nécessaire dans tous lieux de vie pour se décoller des égrégores de la masse. Nous mettons alors à distance, des croyances présentes depuis des lustres ainsi que des comportements automatiques, inhérents à la personnalité humaine.

Hymne à la diversité ? C’est le pas vers l’unité consciente.

Citadine et spirituelle : en ville, changez de regard !
Diversité en ville: un hymne à l’unité

 

Alors que l’homogénéité pointe les différences et à tendance à mener au rejet, nous sommes ici sur un véritable terrain d’entrainement au non-jugement, au discernement et à l’accueil de l’autre tel qu’il est. L’ouverture et l’acceptation de manière d’être différentes (valeurs essentielles sur le chemin d’éveil) se retrouvent quotidiennement.
Ici (à Paris), la ville resplendit par la grandeur de son architecture, mais aussi, par ses ruelles, par la diversité des nourritures (intérieure et extérieure), des cultures, des quartiers qui nous mène d’un monde à l’autre, de curiosité en découverte, de rencontre en partage. Et au-delà de quelques évènements, il est à noter que ce petit monde vit plutôt bien ensemble (ce qui n’est pas toujours le cas dans d’autres endroits).

La Nature est également bien présente : les parcs, les quais au bord de l’eau, les pigeons, les arbres, les fleurs, le vent, le soleil, la pluie. Observer de façon différente ce qui nous entoure et fréquenter les cabines de reconnexion [1] comme le chante Marie-Christine (découvrez les paroles en cadeau dans votre boite mail). Ainsi, il suffit d’entrer en contact avec la Nature et de l’expérimenter. L’effet est immédiat.

Citadine et spirituelle : en ville, changez de regard !
Nature en ville à paris

 

Attention, je ne dis pas que tout est facile, que je suis zen 24h/24 et que vivre en ville est la nouvelle mode branchée pour être connecté! non bien sûr, chacun chemine de là où il est. C’est un hymne à la grande ville pour révéler la puissance de cette abondance et de cette diversité. Pour rehausser les couleurs du vivant et du partage au-delà des croyances et des regards.
De là, nous pouvons nous ouvrir à une vie plus belle et plus libre où que l’on soit, ici même ou là-bas! Merveilleux lieu de diffusion de notre sourire, de notre présence et de notre lumière au milieu de la foule ; recoins calmes et silencieux au milieu d’une ruche bourdonnante ; endroit de rencontres et de partages heureux et joyeux ; ouverture évolutive et transformation du regard, au milieu de tous et ouvert à tous!

Pour résumé, en ville nous vivons une manière différente de semer plus de conscience, depuis le cœur de la foule.
Et aussi :

  • la diversité appelant l’unité,
  • le non-jugement, le lâcher-prise et la confiance,
  • l’accueil,
  • les voyages divers et variés sans forcément se déplacer,
  • la possibilité à chaque recoin d’être émerveillé,
  • l’abondance dans de nombreux domaines,
  • le déploiement du ressenti et du discernement.

Vous vous reconnaissez ? vous vivez cela et vous vivez en dehors d’une grande ville ? C’est normal :-). Finalement, ici ou ailleurs, rien n’est meilleur. Vous aussi, où que vous soyez, vous êtes susceptibles de vivre cela. Il s’agit simplement de transformer son regard, d’ouvrir son champ d’expérience de vie et d’accueillir l’unité dans la diversité.

Alors bienvenue et merci.

Marie Ayala
Thérapeute

(1) Recevez les paroles de la chanson de Marie-Christine sur la cabine de reconnexion. Offert pour vous, en téléchargement ici.


 

Laisser un commentaire