La banalité

Parfois vous vous sentez centré et intègre. Ces moments sont rares. Vous observez l’océan, sa grandeur sauvage et soudain vous oubliez votre être schizophrène, votre disloquement intérieur. Vous vous détendez. Ou bien vous vous promenez dans les montagnes et vous voyez de la neige pure, vous avez en l’espace d’une seconde l’impression d’être sur l’Hymalaya.

Puis, une fraîcheur d’être vous enveloppe, vous sentez que vous êtes purement et simplement vous-même et que vous n’avez plus besoin d’être faux : personne n’est là pour répondre à votre jeu. Vous êtes retourné au-dedans de vous, vous êtes centré. Cela peut également vous arriver lorsque vous écoutez de la musique. Ces moments vous font ressentir une paix et un bonheur en vous où s’instaurent la grâce et l’intégration. Vous êtes alors tel un être accompli, éveillé et complet.
 
 
La banalité
 
Vous n’avez pas besoin d’attendre ces moments car ils sont dans votre vie de tous les jours. La philosophie du zen consiste justement à vivre l’ordinaire d’une façon extraordinaire. Le geste le plus banal, comme couper du bois ou transporter de l’eau peut devenir une activité des plus harmonieuses. Vous pouvez être heureux lorsque vous nettoyez le sol, cuisinez ou lavez votre linge. Tout dépend de votre attitude. Il suffit d’être totalement présent et d’apporter de la joie à ce que vous faites.

Commentaire

La beauté peut être trouvée dans les choses simples et quotidiennes de la vie. Nous prenons si aisément cette belle planète sur laquelle nous vivons comme allant de soi. Nettoyer la maison, jardiner, préparer un repas ou n’importe quelle autre activité acquiert une dimensions sacrée lorsque nous nous y plongeons avec toute notre attention, tout notre amour, pour la simple et pure joie de le faire, sans attendre ni louanges, ni récompense.

Le meilleur cadeau que vous pouvez faire maintenant est de prendre les choses avec légèreté, simplicité et d’avancer pas à pas.

Librement inspiré de « Osho, Tarot Zen ».

Laisser un commentaire