Au revoir Tom… et la vie continue…

La couverture d'un livre de TomL’histoire de mon amitié avec Tom débuta en 2005, à la caisse d’un supermarché de Noosa en Australie.

Mathiew, un des parents de l’école Steiner de Doonan, chercheur sur l’eau, me parla d’une rencontre organisée à Pearth à 6000 km de là, autour d’un générateur mystérieux produisant des ondes magnétiques dans l’eau au profit de la santé du corps.

Je suis parti à Pearth et j’y ai rencontré Tom pendant cette semaine de recherches.
Nous logions dans le même hôtel. Au début Tom se montra très distant, car il était parti en croisade contre les médecins. Nous avons parlé, échangé et peu à peu, une amitié est née entre nous pendant cette semaine de travail autour de cette machine.

Par la suite nous avons travaillé régulièrement  ensemble chez lui à Melbourne. Tom était un ancien ingénieur électronicien reconverti en naturopathe. C’était un homme un peu mystique, d’un tempérament calme qui donnait beaucoup aux autres (peut être trop…). Il cultivait lui-même ses plantes médicinales dans son petit jardin, les séchait et les concentrait dans des gélules qu’il distribuait à ses patients. Il me fit part parmi tant d’autres, de son expérience pendant deux années quand il était respirien.

Un jour de 2010 sa femme me confia qu’il avait un cancer de l’intestin avec métastases au foie.
J’en discutais alors avec Tom et il m’avoua qu’il existait un conflit entre lui et son ex femme. Nous travaillâmes ensemble à stimuler sa guérison. Chaque fois qu’il revenait du service de chirurgie de l’hôpital, je lui faisais remarquer qu’il y avait là aussi toutes sortes de gens bien qui prenaient soin des autres; ce sur quoi Tom tombait d’ accord.
A l’époque j’habitais à 2000km de chez Tom.

Les jours se suivirent et un soir j‘ai appris par ses enfants que les médecins ne lui avaient pronostiqué que quelques heures à vivre. Le lendemain matin, les médecins ahuris, le trouvèrent sur le bord de son lit en pleine santé et demandant à quitter les lieux. Les différents examens montrèrent que le cancer avait disparu pendant la nuit : Tom s’était auto guéri.
Quand les médias s’intéressèrent à cette guérison miraculeuse, Tom leur dit: « J’ai réalisé que je rêvais que j’avais un cancer… ». Comprendra qui pourra.

Trois années ont passées et j’ai appris qu’il avait créé un nouveau cancer. Tom a confié à des amis communs que c’était pour lui maintenant le moment de rentrer à la Maison. Ce monde n’avait plus de sens pour lui.
Il a rejoint ce matin sa Lumière, et s’est éteint chez lui dans la paix du cœur, entouré par sa famille et ses amis.

Merci à Toi Tom d‘exister.

Mon ressenti : Nous sommes les maitres de nos vies. L’auto guérison est possible à tous moments. Rien n’est acquis car le souffle de vie change à chaque instant.
Mettre de la joie dans sa vie, être dans l’amour du moment présent, embrasser sans conditions et sans jugement cette vie qui nous traverse, ne serait-ce pas les clefs du Bien Etre ?

Commentaires

  1. Très Belle Histoire de Vie Pleine D’AMOUR de LUMIÈRE et D’ESPOIRS
    Tom est toujours là très présent. Il a su Comprendre les Messages de son Âme.
    Il a été Maître de Sa Vie avec ses Propre Clés du BONHEUR

Laisser un commentaire