Attendre, sans savoir quoi

Vous est-il déjà arrivé d’attendre, d’être inactif, sans avoir envie de faire quelque chose et d’attendre ? La prochaine fois que cela se produit soyez attentif, c’est une bonne occasion de faire une méditation qui commence les yeux ouverts, en pleine conscience de votre environnement.

Attendre

Dans cette situation, c’est comme si le mental posait momentanément les armes. Il ne veut plus rien lui non plus, il se met en mode « pause ». C’est souvent le matin que cela se produit, vous vous levez, et puis vous n’avez envie de rien. Certains diront qu’ils ont un côté « mollusque ». Parfait ! Rien ne turbine dans le cerveau, pas de sanglier à surveiller dans le four, et aucun rendez-vous.

Installez-vous confortablement où vous voulez et dans la position qui vous convient. Pour cet exercice il faut être seul et certain de ne pas être interrompu. Maintenant ne bougez plus, mais votre regard peut se promener (la tête reste fixe). Commencez par observer votre environnement de manière totalement neutre, sans penser. Voyez les meubles, les objets, comme si vous les découvrez la première fois, sans y attacher votre propre vécu. Prenez le temps, quelques minutes, pour « sentir » les présences de ces formes. Petit à petit vous sentez que la pièce est vide, que vous-même n’y êtes plus, vous êtes simplement une conscience qui observe.

Toujours sans bouger, fixez un objet ou un meuble, puis concentrez-vous sur tout votre corps. Ne cherchez pas à fixer une partie du corps, mais ressentez-le dans toute sa globalité. Jusqu’au moment où vous avez l’impression de ne pas faire partie du décor environnent. Il y a vous dans votre corps, et le monde extérieur. Le décor est une image et vous superposé à cette image.

Maintenant fixez un meuble ou un objet, et formulez mentalement le mot « éternité ». Vivez l’instant comme s’il était éternel, continuez de penser à l’éternité. Concentrez-vous sur votre respiration pendant quelques secondes si nécessaire. Des phénomènes physiques vont se produire. Vous ressentez une pression au sommet de la tête, et des masses d’énergies vont légèrement bouger dans le corps. Si vous sentez que votre respiration ralenti trop, reconcentrez-vous dessus pour la relancer.

Une fois dans cet état de conscience, fermez les yeux. Fermez-les doucement, souvent on ressent comme un choc à l’arrière de la tête. Même si vous n’êtes pas à l’aise les yeux fermés, gardez-les fermé. Vous allez sentir tout votre corps, et percevoir que vous habitez ce corps. Laissez passer tous les désagréments ou agréments qui se produisent, ressentez-les tout simplement.
Une lumière blanche va faire son apparition au niveau de la tête, là aussi, laissez-là faire, sans interpréter ni chercher à comprendre. A partir de là, suivez le fil, laissez-vous emporter.

Pour conclure, soyons attentifs à nos états d’âmes, pour saisir les signes dans l’instant. Nous recevons énormément d’aide du monde invisible, mais notre mental a du mal à lâcher prise pour en tenir compte. Ne cherchons pas à comprendre, ni à intellectualiser, le bien-être n’existe que dans la simplicité et l’acceptation.


 

Commentaires

  1. Bonsoir les garçons,
    merci à vous pour tous les articles très intéressant dont vous nous faites profiter.
    Encore bravo et continuez comme ça, c’est plein de bonnes énergies et d’amour.

Laisser un commentaire