Apprendre à demander, apprendre à recevoir

Depuis notre enfance, pour la majorité d’entre nous, nous avons été conditionnés par la croyance que « ce n’est pas bien, ce n’est pas poli de réclamer » et grandir, c’est apprendre à se débrouiller tout(e) seul(e). Ayant été « conditionnés à ne plus demander »,  nous nous sommes coupés de nos besoins, particulièrement au niveau émotionnel et avons étouffé nos ressentis.

 
Apprendre à demander, apprendre à recevoir
 

Réapprendre à dire à l’autre que nous avons besoin d’aide, oser se montrer vulnérable nous ouvre la porte de la vraie liberté.
Cependant, pour oser passer à l’action, il nous faut déjouer le tandem mental-ego qui va nous inciter à nous taire par des peurs et des croyances infondées. Sa voix insidieuse va nous dire « tu ne vas déranger l’autre pour ça », « tu es envahissant(e) », « l’autre de toute façon ne va rien comprendre et plus il va te juger voire te rejeter », « tu ne te rends pas compte des conséquences », ou bien « ce n’est pas important, cela peut attendre »,  et pleins d’autres phrases toutes faites qui se reconnaissent par leur dénominateur commun :  l’autocritique et l’auto-dénigrement.

Pourtant, la Source et un grand nombre de belles énergies dans l’invisible n’attendent que notre demande d’aide pour pouvoir nous soutenir tout en respectant notre libre arbitre. Mais pour recevoir, il nous faut reconnaître notre besoin d’assistance. Reconnaître notre petitesse pour découvrir notre grandeur. Demander à la Source, demander entre nous et demander à la partie sage en nous. En sollicitant l’Autre, soit la Source va répondre à travers lui, par des paroles ou de l’énergie soit c’est l’autre qui aura quelque chose à apprendre à partir de la demande qu’il reçoit, et cela l’aidera sur son chemin.

 


 

Commentaires

Laisser un commentaire