Se recharger en énergie terre et (ou) en énergie ciel. Partie 1

Pour être centré quotidiennement, il est nécessaire que votre énergie terre (votre ancrage) soit en équilibre avec votre énergie ciel (la tête dans les étoiles).

Dans cet article, vous est décrit le processus pour se recharger en énergie terre, si le besoin s’en fait sentir. Pour l’énergie ciel, ce sera exprimé dans un autre article (partie 2).

Les signes d’une baisse en énergie terre s’expriment par les symptômes suivants :

Nausée, indigestion, vomissements incoercibles, fringale après les repas, jambes sans repos, jambes et pieds froids, frilosité, anémie, épuisement physique, difficulté à s’endormir, baisse des défenses immunitaires, fièvre et trouble inflammatoires.

 
Se recharger en énergie
 

Pour se recharger personnellement, vous pouvez utiliser la position debout, assise ou couchée :

  • Inspirer à fond, puis vider complètement les poumons (on force sur le diaphragme).
  • Rapprochez les mains et connectez chaque doigt avec son homologue.
  • Maintenez l’apnée (ici, rétention à vide) le plus longtemps possible.
  • Reprendre son souffle (inspirez), séparer les mains alors, puis respirer normalement.

Cet exercice est à effectuer 3 fois de suite. Boire un demi verre d’eau après.

 

Vous pouvez aussi recharger une tierce personne. Celui qui reçoit est debout, les bras le long du corps ou bien assis, les mains sur les genoux et les jambes non croisées :

  • Le donneur est placé derrière le receveur qui respire normalement.
  • Il cherche la septième vertèbre cervicale qui fait saillie à la base du cou du receveur.
  • Il place son pouce GAUCHE à la droite de la vertèbre, les autres doigts étant repliés.
  • Le donneur respire alors de la façon expliquée dans le paragraphe ci dessus.

A répéter 3 fois et célébrer ensuite avec un demi verre d’eau pour chacun des acteurs.

Cet exercice peut se pratiquer plusieurs fois par jour. Il n’ est pas nécessaire d’avoir tous les symptômes pour commencer à le faire. Ceci peut s’exprimer dans des cercles d’amis, des maisons de retraite… ou chez soi, dans son intimité. Dans tous les cas, il est à faire en conscience.

Cet exercice ne remplace pas une consultation chez un spécialiste de médecine, si les symptômes persistent…
 


 

Laisser un commentaire