Recette de biscuits pour se mettre le cœur en joie

Voilà une recette de biscuits qui nous vient du moyen âge. Elle nous est transmise par Hildegarde de Bingen qui était une maîtresse femme en son temps. Abbesse et fondatrice de plusieurs abbayes, elle nous a laissé un riche héritage culturel à travers ses œuvres mystiques, musicales, médicales et linguistiques. Bref du tout bon ! Comme ces biscuits.

Cette recette utilise le mélange magique de trois épices qui sont la cannelle, la muscade et la girofle, piliers de la cuisine et de la médecine médiévale. Ce mélange n’a pas son pareil pour mettre le cœur en joie.

Un autre ingrédient majeur, cher à Hildegarde, est la farine de petit épeautre dont elle dit : l’épeautre rend gai et joyeux. Par ailleurs, le petit épeautre contient très peu de gluten.

Je rajoute ici une touche personnelle, par l’apport d’une pincée de poudre de galangal, roi des alchimistes, qui élève la vibration énergétique du produit final.

Recette

Voici une recette de base pour environ 10 biscuits que vous pourrez multiplier à l’infini en fonction du nombre de vos amis :

  • 45g de beurre
  • 35g de sucre de canne roux
  • 17,5 g de miel
  • 1 jaune d’œuf
  • 125g de farine de petit épeautre
  • 1 pincée de galangal (essayez avec et sans, testez la différence)
  • 3g de muscade rappée
  • 3g de cannelle moulue
  • 12 clous de girofle moulus

J’utilise ici 10g d’un mélange tout fait ( cannelle, girofle et muscade )que l’on peut se procurer dans les magasins bio ou sur florisens.com.

 

Utilisez des produits bio ou de bonne qualité.

Préchauffez le four à 180°C

1. Faire fondre le beurre au bain marie, ajoutez le sucre, puis le miel, puis le jaune d’œuf. Vous obtiendrez un mélange liquide épais.

2. Dans une saladier mélanger les épices, le galangal et la farine de petit épeautre avec vos doigts, en chantant ou en écoutant de la musique médiévale. Bonnes vibs dans tous les cas.

3. Ajoutez le mélange liquide épais, remuez avec un fouet. Je prends mes doigts pour façonner la pâte. Quand la pâte se décolle bien, faites une boule.

4. Sur un plan fariné étalez la pâte au rouleau (ou avec une bouteille). Découpez les biscuits à l’emporte-pièce avec un verre ou des formes toutes faites. Les biscuits doivent garder de l’épaisseur.

5. Faites cuire 13 minutes à 180 degrés sur un papier sulfurisé ou sur un support en silicone.

Les biscuits sortis du four sont mous et ont une belle couleur ambrée. Ils durcissent à l’air ambiant.

Soyez intuitifs et créatifs.

 

Selon Hildegarde de Bingen, ces biscuits ouvrent le coeur et apaisent l’amertume qui s’y trouve. Ils ouvrent aussi les cinq sens, réduisent les humeurs nocives et donnent au sang une bonne composition (à vérifier au microscope à fond noir…). Ils nous rendent joyeux et efficaces au travail….hum !

Faites votre expérience comme je l’ai fait de nombreuses fois. Ces biscuits sont excellents et me donne le feu de dieu. Dégustez et sachez apprécier avec gratitude.

Je cite ici Jonathan, un neveu autiste qui les a réussi avec succès.

Dans tous les cas, c’est une très bonne idée de cadeau à faire à ses amis.


 

Commentaires

Laisser un commentaire