La patience

Nous ne savons plus ce qu’est la patience. Nous l’avons oublié. Pourtant, il n’y a rien de plus précieux que la capacité à savoir attendre le bon moment. L’existence entière sait être patiente. L’arbre sait à quel moment il doit fleurir et à quel autre il doit laisser ses feuilles tomber pour rester nu sous le ciel. Même l’arbre dépouillé de ses feuilles reste beau. Confiant il attend le printemps. Puisqu’il sait que la nouvelle floraison viendra, il attend sans hâte et ni empressement la période du renouveau.

L’homme, quant à lui, ne dispose plus de cette capacité. Pour lui, tout doit aller vite. Ce manque de patience et une perte pour l’humanité.

Lorsque vous êtes dans le silence et dans l’attente, quelque chose grandit en vous, votre être essentiel et authentique se déploie. Un beau jour il jaillira comme une flamme et votre vieille personnalité éclatera en mille morceaux. Ce nouvel homme saura ce qu’est la vraie fête : il connaitra la saveur éternelle de la vie.
 
La patience
 
Commentaire :

Il y a des moments où la seule chose à faire est d’attendre. La graine a été semée, l’enfant grandit dans la matrice, l’huitre a enveloppé délicatement le grain de sable pour le transformer en perle.

Maintenant il ne s’agit que d’attendre patiemment et attentivement et d’adopter l’attitude de la femme enceinte. Satisfaite, sans la moindre trace d’impatience, elle attend tout simplement. Durant toutes les phases de la lune qu’elle voit passer au-dessus de sa tête, elle reste calme, en harmonie complète avec son état. Elle sait au fond d’elle-même qu’elle doit attendre passivement que la nature suive son cours. Elle n’est ni somnolente, ni indifférente, elle est consciente que le moment est venu de se préparer à quelque chose de formidable. Il s’agit d’une époque merveilleuse et mystérieuse comme celle qui précède la pointe du jour, où attendre est la seule chose à faire.

Librement inspiré de « Osho, Tarot Zen ».

 


 

Laisser un commentaire