Le mouvement du retour

L’incessant mouvement de contraction et d’extension de l’univers est semblable au mouvement du cœur, l’inspiration et l’expiration, le sommeil et la veille. Chaque nuit vous retournez vers la Source non manifestée de toute vie lorsque vous plongez dans la phase profonde et sans rêve du sommeil. Vous vous réveillez le matin rafraichis. Ces deux mouvements, le voyage et le retour à la maison se retrouvent également dans les cycles de vie de tous les humains. Vous arrivez pour ainsi dire de nulle part dans ce monde.

Après la naissance il y a une expansion, non seulement sur le plan physique mais sur le plan des connaissances, des activités, des possessions. C’est une période au cours de laquelle vous êtes principalement occupé à trouver votre raison d’être extérieure.

La vie de chaque personne et toute forme de vie représente un monde d’une façon unique dont l’Univers fait l’expérience de lui-même. Et quand votre forme se dissout, un monde prend fin, un monde parmi tant d’autres. Nous sommes des manifestations de l’Univers qui s’expérimente lui-même en tant que chacun d’entre nous.

 
Le mouvement du retour
 
Pour lire la suite vous devez être membre.


[membership-login-form]
Inscrivez-vous gratuitement dès maintenant !
Cliquez ici si vous avez perdu votre mot de passe


[membership-content]
Vous êtes connecté(e) [member first-name], voici la suite :

Cela nous fait lâcher l’illusion qui nous laisse croire que vous n’êtes que cette petite personne limitée. A première vue vous êtes cette personne avec un nom et une forme, mais au plus profond de votre être vous êtes l’Univers qui fait l’expérience de lui-même à travers la forme.

Et cette simple pensée entraîne un changement dans la manière dont vous vous percevez vous-même et les autres. Nous sommes l’Univers, ou la Source de toute vie, ou le Créateur, ou Dieu, peu importe le nom que vous choisissez. Habituellement les gens se perçoivent de cette façon : il y a moi et il y a l’univers, ou il y a moi et il y a le reste du monde. Mais vous êtes l’Univers, vous êtes la vie. La vie unique, nous ne sommes pas séparés.

L’éveil et le retour à la maison… En général on commence avec le mouvement vers l’extérieur, en grandissant, en rentrant dans l’adolescence et la vie adulte on construit progressivement sa vie.  Notre sphère d’influence s’élargit, c’est donc l’expansion. Il y a une croissance qui mène généralement à un certain âge, cela varie d’une personne à l’autre. Sauf si l’expansion est interrompue par un événement traumatisant. Ensuite il y a un mouvement différent, le corps n’est plus aussi fort,  il ne fonctionne plus aussi bien, les gens autour commencent à mourir en atteignant un certain âge. Il y a donc cet autre mouvement qui d’une certaine manière arrive dans la vie, et que nous pourrions appeler la dissolution de la forme. Cela se produit de manière progressive, et dans notre culture nous n’aimons pas en parler. C’est pourquoi la plupart des personnes âgées sont confinées dans des maisons de retraite. Nous les voyons rarement, il faut aller dans les pays du tiers monde pour voir vraiment la réalité de la vie humaine.

Le mouvement du retour est également là où la dimension peut se manifester dans votre vie de façon très forte alors que s’étiole la forme à laquelle vous vous êtes peut-être identifié de nombreuses années. A savoir la forme physique et la forme de votre vie ou les choses que vous avez fabriquées et avec lesquelles vous vous êtes identifié (travail, standing, profession, possessions, etc.) Quand tout cela commence à chanceler un peu, c’est souvent là où la dimension spirituelle a la possibilité d’entrer dans votre vie. C’est quand la solidité des formes extérieures commence à s’affaiblir.

Quand débute le mouvement du retour nous avons la possibilité de nous éveiller à notre propre conscience à la place de conscience de la forme. C’est le retour conscient pour voir ce qu’est la source de mon être véritable. On pourrait dire quand le monde commence à trembler, vous retournez la source de laquelle tout est advenu, laquelle est Dieu, ultimement.

Il y a donc ces deux mouvements dans la vie d’une personne. Certaines personnes deviennent lumineuses en vieillissant, et d’autres résistent au mouvement du retour, l’égo s’identifie au corps décrépi par exemple, il en résulte des états intérieurs négatifs, les gens vivent la colère, deviennent amers, ou se plaignent tout le temps, parlent sans arrêt du passé.  Ils résistent à ce qui arrive au lieu de l’accepter.

Vous n’êtes pas obligé d’attendre un certain âge pour en prendre conscience et vous identifier à l’être plutôt qu’au faire.

Laisser un commentaire