Exploitez vos richesses spirituelles

Le monde entier souhaite la paix, la liberté, le bonheur. On peut même dire que beaucoup de gens les souhaitent aussi pour les autres. Mais comme très peu savent où les trouver et comment les réaliser, il s’ensuit que, malgré tous ces magnifiques désirs, la plupart sont malheureux et rendent aussi les autres malheureux.

Il existe une seule façon de trouver le bonheur, c’est de donner la priorité à la vie intérieure sur les acquisitions extérieures. Bien sûr, beaucoup diront qu’ils le savent : « L’argent ne fait pas le bonheur ». Ils savent que ni les possessions matérielles, ni la gloire ne font le bonheur, mais ils se conduisent comme s’ils ne le savaient pas. Continuellement, on les voit préoccupés de bien s’installer dans la matière. C’est pourquoi, même s’ils réussissent, non seulement ils ne seront pas heureux, mais encore ils rendront les autres malheureux.

 
Exploitez vos richesses spirituelles
 



On fait tellement de tapage autour de la réussite matérielle ! Tant qu’on accordera autant de considération à ceux qui ont réussi financièrement, socialement, en les présentant partout dans les journaux, à la radio, à la télévision, on entretiendra chez les autres, moins favorisés, le sentiment d’être inférieurs, de n’être pas intéressants, ce qui entraîne nécessairement la jalousie, les rancunes, les haines.

Je ne dis pas qu’il faut laisser complètement de côté la réussite sociale, non, je dis que si l’on montrait aux humains qu’il est plus important d’exploiter leurs richesses intérieures, la société se porterait mieux. D’abord, parce qu’on y rencontrerait plus de générosité. Comment voulez-vous que des gens qui concentrent tous leurs efforts sur leur réussite matérielle puissent se montrer réellement généreux ? Ils sentent que ce qui leur appartient, ils ne le possèdent pas vraiment, qu’ils sont à la merci des événements ou de la malveillance de gens plus actifs et plus habiles qu’eux ; alors il est normal qu’ils hésitent à partager avec d’autres ce qu’ils ont tellement peur de perdre. Et non seulement ils ne le partageront pas, mais ils feront tout pour le garder, même s’ils doivent se montrer pour cela égoïstes, impitoyables, cruels. Tandis que celui qui a travaillé pour acquérir des richesses spirituelles sera toujours prêt à en faire bénéficier les autres : il sent que non seulement il ne perdra rien, mais qu’il s’enrichira encore en cherchant à aider les autres.

Les humains ont besoin de modèles à imiter. Quand ils voient quelqu’un se distinguer par ses capacités, ses succès, ils ont envie d’être comme lui. Alors, attention, si votre supériorité consiste à avoir plus d’argent, plus de pouvoir, plus de gloire, vous n’êtes pas un si bon modèle, parce que vous entraînerez les gens dans une voie où on est toujours poussé à dominer les autres, à les humilier, à les évincer. Tandis que si vous tenez votre supériorité de vos qualités spirituelles, la bonté, la sagesse, la maîtrise, la noblesse, la générosité, la pureté, l’abnégation… non seulement vous sentirez qu’elles vous appartiennent vraiment et vous permettent de faire face à toutes les situations difficiles, mais encore vous aiderez les autres à marcher dans la bonne voie et à trouver le bonheur. Tous ont besoin de modèles. Pas de modèles de réussite matérielle, mais de modèles qui les aident à prendre conscience de leurs véritables richesses, les richesses du cœur, de l’âme et de l’esprit.

Extrait de Le devoir d’être heureux, Omraam Mikhaël Aïvanhov

 


 

Commentaires

  1. C’est magnifique ! Ce que vous dites, est très beau , cela m’a touchée le coeur.j’en ai les larmes aux yeux.je sais que c’est la verite.je ne parle que de richesses intérieures, c’est avec nos richesses du coeur que nous pourrons changer le monde. Je vous remercie pour ce magnifique article. Belle continuation

Laisser un commentaire