Nous nous dirigeons vers un stade qui va au-delà de la pensée

La pensée peut encore être utilisée mais elle cesse de nous contrôler. A moins que nous n’ayons des choses à mettre absolument au point, ce qui arrive à l’occasion. La plupart du temps la pensée est superflue et nous limite parce que le mental est du domaine du conditionné.

Allons au-delà de la pensée, pour aller au-delà de la nécessité de penser.

Nous nous dirigeons vraiment vers un stade complètement nouveau de l’évolution humaine, où la contrainte de penser n’existe plus. Vous pouvez toujours recourir à la pensée, mais la pensée n’est plus obligatoire. Cela veut dire que la plupart du temps il y a simplement une présence consciente. Vous agissez et percevez par une présence consciente, pas par l’intermédiaire de la pensée.

 
Nous nous dirigeons vers un stade qui va au-delà de la pensée
 

C’est une transformation incroyable et pourtant simple. Un nouvel état de conscience (de présence) est en train de voir le jour et c’est l’un des plus grands événements de la planète. Lorsque vous devenez conscient de l’invasion du mental, ramenez votre attention sur le corps, soyez présent, cet état vous devient familier. De plus en plus il y aura sur le plan énergétique une intensification du fait d’être là, de cet état de présence. Ne confinez pas cette pratique aux moments de calme, faites la dans des situations simples, comme par exemple lorsque vous rencontrez quelqu’un. Dites bonjour à la personne et regardez-là quelques instants. Si vous pouvez sentir le corps et ne pas porter de jugement, qui regarde alors ? Est-ce vous la petite personne ou y a t-il quelque chose de plus grand que vous qui regarde à travers vos yeux ? Plus grand que vous, et pourtant VOUS, l’énergie, la conscience même regarde. Ce n’est plus la conscience limitée, conditionnée, mais la personne elle-même.

Lorsque le mental se tait et que vous percevez l’autre personne, qui perçoit ? On pourrait dire que ce n’est pas une personne, pas une personne en tant que tel qui perçoit, parce qu’il n‘y a pas de jugement, d’étiquetage, il y a une énergie. Vous vous reconnaissez progressivement comme tel, pas comme la personne mais comme la conscience elle-même, et la conscience regarde. Lorsque vous regardez le monde en tant que conscience vous voyez l’incroyable beauté qui règne partout et partout où vous regardez vous avez l’étrange sentiment que vous vous regardez vous-même. Vous regardez une fleur et vous avez le profond sentiment que vous êtes cette fleur. L’essence de ce que nous sommes s’exprime dans des millions et des milliards de vies partout.

Si vous ne sentez pas que votre mental est prêt à laisser sa place, essayez tout simplement de ne plus penser en français (ou dans la langue dans laquelle vous pensez habituellement). Ceux qui ont déjà vécu quelques mois (ou années) à l’étranger, ont pu constater qu’on fini par réfléchir/penser dans la langue que l’on utilise au quotidien ; donc plus systématiquement avec sa langue natale. Bloquez toutes les pensées qui vous viennent en refusant de les formuler au niveau du langage. Essayez, ça marche. Certes le résultat est éloigné de la prise de conscience expliquée dans cet article, mais c’est un bon moyen pour déconnecter et commencer à se ressentir Soi, son Etre et ses intuitions.
 


 

Commentaires

    • Est t il possible ce grand saut dimensionel dont on nous parle tant.
      Il me semble parfois que se n est qu un rêve, et que l on est définitivement rivé a la 3d destructuré et destructrice.

  1. Merci pour ces partages d ‘expérience,je suis pourtant quelqu’un qui a fait beaucoup de travail sur lui, mais là, devant tous ces merveilleux articles ,je suis en joie de voir le goufre de mon ignorance et ça c’est merveilleux,merci encore.

    • L’essentiel est d’être, dans la paix et la joie sans objet. Pour la plupart d’entre nous, notre mental a besoin de connaissances et d’expériences, pour finalement arriver à ce qu’il y a de plus simple. Le travail s’arrête et laisse place à l’écoute de la Source qui est en nous.

Laisser un commentaire